MENU
Accueil
Et si... Lunatic avait fait partie du Secteur A ?
Écouter le direct
Et si... Lunatic avait fait partie du Secteur Ä ?
Et si... Lunatic avait fait partie du Secteur Ä ? ©Radio France

Et si... Lunatic avait fait partie du Secteur A ?

Le principe des mondes parallèles est simple : à partir d'un simple changement qui paraît très léger, une suite d'événements arrive en cascade et modifie à tout jamais la face du globe. Mais que se passerait-il si on modifiait certains détails ?

Comme chacun sait, la vie est faite de petites décisions qui engendrent des trajectoires irréversibles. On peut donc légitimement s'interroger sur plusieurs hypothèses : et si untel n’avait jamais dit ou fait telle ou telle chose, et si DSK avait pris des somnifères plutôt que du viagra, etc. La possibilité du jour nous est amenée par Kenzy, qui a rappelé lors d'une interview qu'il était passé à deux doigts de signer le groupe Lunatic à la fin des années 90 : « bien sûr que c’est eux qu’il fallait signer, Ali et Booba sont des découpeurs  [] je me dis que si j’ai Lunatic + Ärsenik, le Secteur Ä peut faire tout ce qu’il veut à côté. On se voit le dimanche 16 avril 97, sur les Champs, Ali, Booba, Géraldo, on parle, les mecs sont d’accord, et le lundi Booba tombe pour son histoire. J’étais resté en contact avec Géraldo qui me tenait au courant de la vie du groupe et c’est pour ça que j’ai pas fait de forcing à la fin : pour moi c’était bien qu’ils montent eux-même leur structure. J’étais déçu de pas avoir Lunatic sur mon catalogue mais j’étais super content qu’ils soient leurs propres patrons.  »

On va donc partir du principe que Booba évite la prison et que le groupe signe donc dès 1997 sur le Secteur Ä. Les conséquences sont spectaculaires.

On n'aurait jamais eu La Lettre

Mauvais Œil  aurait eu des refrains RnB et ragga

Il semble assez évident que le groupe Lunatic aurait été travaillé sur le même modèle qu’Ärsenik, autre binôme de kickeurs plutôt sombre du label. Or sur Quelques gouttes suffisent, il y a certes le rap pur et dur de Calbo et Lino sur tout l’album, mais il y a aussi des featurings chantants qui apportent un peu de légèreté et surtout des bonnes petites ouvertures pour la radio : Assia, Janik, les Neg’Marrons. Comment ces éléments extérieurs se seraient-ils intégrés sur des morceaux comme L’Effort de paix, Pas le temps pour les regrets  ou Groupe Sanguin  ? Nul ne le sait, mais ils l’auraient fait.

Le clash avec Rohff n’aurait jamais eu lieu

On aurait eu des featurings entre Ali et Doc Gynéco

Et ça c’est quand même vachement rigolo à imaginer. Voilà, c’est tout.

Skyrock aurait mis du Lunatic en haute rotation

Lunatic aurait fait au moins un second album

Un classique incontournable du rap français aurait vu le jour

Ali aurait été forcé de ghostwriter des tubes RnB, et serait devenu fou

Booba se serait embrouillé avec Kenzy et l’intégralité du Secteur Ä

crédit photo : twitter @monsieurbors