MENU
Accueil
Damso arrête le temps, "Lithopédion" entre en danse [audio]
Écouter le direct
Damso       [audio]
Damso [audio] ©Radio France

Damso arrête le temps, "Lithopédion" entre en danse [audio]

Le bonheur c'est quand le temps s'arrête.

Il y a quelques jours, Damso nous délectait d'un premier extrait de Lithopédion intitulé Smog ,__ produit par le talentueux beatmaker Pyroman.  Accompagné d'un visuel cosmique, futuriste et angoissant réalisé par M+F , on ne risquait pas de rester sur notre faim avec un tel amuse gueule.

Très attendu par le public, ce troisième opus a inévitablement subi les foudres d'internet suite à un leak éclair survenu mercredi 13 juin aux alentours de 19h. Mais c'est bel et bien ce vendredi 15 juin minuit que Lithopédion  est officiellement disponible à l'écoute sur les plateformes de streaming.

Si l'écriture est la seule forme parfaite du temps, Damso vient de remettre les pendules à l'heure. Avec Lithopédion , le rappeur belge marque un virage artistique aux mille visages. Preuve à l'appui, cet album aux instrumentales variées, aux influences diverses, exploite une musicalité jusque-là insoupçonnée. L'éclectisme de Lithopédion et des sujets abordés dans ces 17 morceaux (18 sur la version physique avec Humain ) sont révélateurs de l'avènement d'un artiste décrié, idolâtré mais définitivement accompli.

Intensité, émotions, Damso décortique avec brio l'âme humaine, à travers sa psychologie. Du haut de ses 26 ans, il a su faire le vide pour faire le plein en puisant dans ses expériences de vie pour faire naître un projet, être plutôt que paraître. Des textes sombres, une obscur clarté, comme s'il échappait finalement à une mort prématurée dans un corps en vie, à la noirceur des ténèbres pour rejoindre la lumière du paradis.

Complexe et conceptuel, Lithopédion  nous entraîne dans un vortex où les mots semblent éternels.

Pour un noir meilleur, il fait du sale, c'est toujours Dems .