MENU
Accueil
Booba : quête du père et art de la guerre
Écouter le direct
Booba à la U Arena en octobre 2018
Booba à la U Arena en octobre 2018 ©Getty

Booba : quête du père et art de la guerre

Booba est l'un des rois d'Instagram mais au delà de ses posts drôles provocateurs et de ses stories qui sont entrés dans l'histoire du rap français, que disent ses publications sur sa personnalité ? On a "instanalysé" Booba pour y répondre.

Astro

Booba de son vrai prénom Elie Yaffa est né le 9 décembre 1976 à Boulogne-Billancourt. Il est du signe du Sagittaire. 

Les quelques grands traits qui définissent les natifs de ce signe : l’homme Sagittaire fait facilement confiance à ses semblables, ce qui bien souvent peut générer des déceptions. 

Honnête, il n’a pas peur d’afficher son franc-parler qui peut parfois être choquant. 

Le Sagittaire est un compétitif dans l'âme. Toutes les occasions sont bonnes pour tester ses limites et proposer aux autres de rivaliser. Mais il faut aussi l'avouer, le Sagittaire est vite fatiguant pour son entourage...

La quête du père

Dark Vador, personnage mauvais au masque effrayant et en armure noire, est devenu un des personnages de fiction les plus connus. Avant d’être Vador, le Jedi noir était un garçonnet aussi attachant qu’inventif. Le passage de l’un à l’autre s’explique par la succession de traumatismes subis. « Mon père n’était pas un bon père, je ne le maudis pas, il s’est excusé dans des SMS, mais les excuses on s’en fout. Un bon père c’est quelqu’un sur qui son enfant peut toujours compter », déclaraint le rappeur au journal Le Monde.  Comme Dark Vador, Booba n’est pas né méchant, c’est une accumulation de déceptions qui en ont fait un être froid, autoritaire et intransigeant. 

Dark Vador avec son apparence mécanique qui lui ôte toute humanité inspire l'effroi. Il est l'incarnation même du Mal.

La symbolique du casque massif de Dark Vador apporte des éléments intéressants. Il s’agit d’un symbole d’élévation spirituelle puisque seules les personnes de haut rang sont coiffées (Roi, le Pape, Dieux et Déesses égyptiennes…). Ce casque intégral protège ses pensées, voir les dissimule en les rendant impénétrables. Il permet aussi de voir sans être vu. 

Vador fascine parce qu’il est une figure paternelle et parce qu’il porte les attributs de la toute puissance, tout ce que Booba recherche depuis toujours…

L’art de la guerre selon Booba

Sans nul doute le livre de chevet de Kopp, c’est Sun Tzu L’art de la guerre  qui enseigne d’une façon méthodique comment gagner absolument tous les combats. « J’ai fait la guerre pour habiter rue de la paix » affirmait Booba dans le morceau Jour de paye.  Dans cet ouvrage, Sun Tzu précise que la meilleure des victoires est la victoire sans combat. 

Grâce à Instagram, Booba lance des carrières, stoppe des carrières, démarre des clashs, éteint des clashs… C’est un maestro qui tape la mesure où qu’il soit grâce à des photomontages, des extraits sonores, des captures écran que lui envoient ses 3,7 millions de ratpis à travers la planète. 

Booba, après 25 ans de carrière n’est pas le plus gros vendeurs d’albums, mais il a su intégrer dans l’imaginaire collectif que c’était lui le meilleur. La Fouine, Damso, Kaaris ont fait les frais de son incroyable pouvoir de nuisance : "Il suffit d’en tuer un pour en terrifier un millier" précise Sun Tzu, et en effet dès que Booba sent qu’un de ses alliés lui tourne le dos, il attaque fort. Pour lui, la meilleure des défenses reste l’attaque. 

Sa fille, sa bataille

"Si un jour je n'peux pas lui sauver la vie, c'est que j'aurai perdu la mienne"  voici ce que l’on peut lire en légende sous une des nombreuses photos que Booba a posté avec sa fille. Le rappeur qui a connu une énorme carence paternelle a su en parfait alchimiste transcender son manque en richesse absolue pour devenir un père aimant et présent pour ses deux enfants, Luna et Omar, respectivement 5 ans et 4 ans. C’est certainement ce qui fait la force de cet homme de 42 ans qui a pu au fil du temps transformer ses échecs personnels en victoire. Quoiqu’il arrive Booba gagne toujours à la fin.