Nas

Nas

Auteur d'Illmatic, que de nombreux observateurs considèrent comme le meilleur album de rap de l'histoire, Nas continue depuis 25 ans à enrichir sa discographie, sans toutefois réitérer son premier succès critique.    

Nasir Bin Olu Dara Jones, ou plus simplement Nas, est né le 14 septembre 1973 à Brooklyn. Son père est musicien de blues et de jazz, sa mère est employée aux services postaux. Nas a un frère, rappeur et membre du groupe Braveheart, et une sœur.   

Il a deux enfants, dont l’un est né de sa relation avec la chanteuse Kelis, avec qui il a été marié de 2005 à 2009.  

Carrière de Nas 

Adolescent, Nasir Jones se passionne d’une part pour le hip-hop, découvert par le biais de son voisin et ami Ill Will, et d’autre part pour la culture africaine dans son ensemble, en se rapprochant de la Five Percent Nation et de la Nuwaubian Nation.    

Au tout début des années 90, Nas parvient à établir quelques connexions dans le monde du rap, et collabore avec des rappeurs émergents, se faisant rapidement un nom grâce à la qualité de ses performances et de ses textes. Il est notamment remarqué par les maisons de disques, et obtient grâce à son manager MC Serch un contrat avec Columbia. Son premier album, Illmatic, est publié en 1994, et fait immédiatement entrer Nas dans l’histoire du rap. Il est alors considéré comme le meilleur album de l’année par la presse spécialisée mais aussi par les médias plus mainstream comme MTV.    

La qualité de l’écriture de Nas, et notamment sa capacité à lier style poétique et atmosphère très ghetto, font d’Illmatic l’un des disques les plus importants des trois dernières décennies, et un classique indémodable. Malgré tout, le succès critique ne suffit pas à réaliser de très bonnes ventes, et Illmatic est un semi-échec sur ce plan.    

Evidemment, enchaîner après avoir mis la barre si haut est loin d’être simple, mais Nas s’en sort franchement bien avec It was written en 1996, qui constitue enfin un succès commercial solide pour le New-Yorkais. Nas s’attaque notamment sur le titre The Message à certains artistes de sa ville et notamment à Notorious Big, qui posait quelques mois plus tôt en couverture de The Source avec une couronne sur la tête. Par ailleurs, Nas joue de plus en plus sur sa version “Nas Escobar” et fait de nombreuses références aux gangsters réels ou cinématographiques.    

En 1999, son troisième album déçoit, d’autant qu’il était censé être un double-disque, qui se retrouve finalement réduit à 16 pistes suite à divers piratages. Mal accueilli par la critique, qui estime que Nas a définitivement franchi la ligne du mainstream, I am … finit tout de même double-disque de platine. Même constat pour son quatrième album, la même année : Nastradamus est descendu par la critique, mais réalise tout de même des scores honorables.    

Critiqué par la presse spécialisée, Nas doit aussi faire face aux attaques de Jay-Z à partir de 2001, puis de Fifty Cent à partir de 2005. La réconciliation avec le premier est actée lors d’un concert mythique au Madison Square Garden en 2005, où les deux rappeurs apparaissent ensemble sur scène. Nas signe ensuite chez Def Jam, présidé à l’époque par Jay-Z.    

Après quelques projets en demi-teinte, Nas semble toujours courir après le rappeur qu’il était à l’époque d’Illmatic, bien que le rap ait beaucoup changé entre temps, et bien qu’il semble hésiter constamment entre sonorités jazzy plus proches du rap de ses débuts et orientation pop/rap. En 2008, il crée la polémique en annonçant la sortie d’un album intitulé Nigger, avant de se raviser et de ne finalement donner aucun titre à son disque.    

Après un album en commun avec Damian Marley en 2010, Nas se fait moins actif, se contentant d’un seul nouvel album en 2012, et se concentrant sur des collaborations extérieures (featurings, bande-originales, documentaires, télévision).    

En 2018, Nas publie Nasir, un projet court entièrement produit par Kanye West, qui surprend positivement la critique, sans pour autant marquer particulièrement le monde du rap.  

Vie privée de Nasir Jones 

Père de Destiny, née en 1994 de sa relation avec Carmen Bryan, Nas a également eu un fils avec la chanteuse Kelis. Appelé Knight, il est né en 2009, peu de temps après la séparation de ses parents, qui seront restés mariés de 2005 à 2010.  

Buzz / Clash du rappeur 

Le clash le plus marquant de la carrière de Nas l’a bien entendu opposé à Jay-Z au début des années 2000. Si des tensions existaient déjà pendant les années 90, les deux rappeurs sont toujours restés respectueux l’un envers l’autre en public. A partir de 2001, Jay-Z attaque Nas sur la qualité dégradée de son rap, tandis que Nas réplique en accusant Jay-Z de voler des rimes à Notorious Big, mort cinq ans plus tôt. Après de nombreux titres dans lesquels l’un et l’autre se tirent la bourre, le clash prend fin en 2005 quand les deux rappeurs se réconcilient sur scène au Madison Square Garden.    

Nas s’en est pris à Notorious Big et au reste de la scène new-yorkaise à ses débuts, mais dans un esprit de compétition vers le trône de la ville plutôt que sur un véritable clash. Nas est par ailleurs en conflit avec Fifty Cent depuis une douzaine d’années, tout comme l’intégralité du rap game US.  

 

Discographie de Nas 

1994 : Illmatic

1996 : It Was Written

1997 : Nas, Foxy Brown, AZ, and Nature Present The Firm: The Album  

1999 : I Am...

1999 : Nastradamus

2000 : Nas and Ill Will Records Presents QB's Finest (avec Ill Will Records)

2001 : Stillmatic

2002 : God's Son

2002 : The Lost tapes

2002 : From Illmatic to Stillmatic: The Remixes

2004 : Street's Disciple

2006 : Hip Hop Is Dead

2008 : Untitled

2010 : Distant Relatives (avec Damian Marley)

2012 : Life Is Good

2018 : Nasir