Kaaris

Kaaris

D’abord réputé pour la brutalité de sa musique, avant d’opérer un virage artistique plus léger à partir de 2016, Kaaris est l’une des stars du rap français.

Né le 30 janvier 1980 à Cocody (Côte d’Ivoire), Kaaris, de son vrai nom Okou Armand Gnakouri, est orphelin de père depuis le deuxième mois de sa vie. Sa maman vient s’installer en France quand il fête ses 3 ans. Kaaris a six frères et sœurs, il est marié et père d’une petite Okou Brooklyn Amra depuis juillet 2016.

Carrière de Kaaris

S’il se lance dans le rap dès la fin des années 90 sous le pseudonyme de Fresh, Kaaris doit attendre 2007 pour publier son premier projet : 43ème Bima raconte entre autres son exil en Côte d’Ivoire en 2003. Si cette sortie reste assez confidentielle, elle pose tout de même les bases de ce que sera le rap de Kaaris quelques années plus tard. A partir de là, le rappeur va opérer une lente montée en puissance, et se faire un nom, notamment par le biais de featurings comme Despo Rutti, Dosseh ou Alkpote.  

En 2011, il est invité par Booba sur le titre Criminelle League, extrait d’Autopsie Vol.4. Ce titre se retrouve quelques mois plus tard sur le deuxième projet de Kaaris, un street-album intitulé Z.E.R.O, qui fait la part belle au hardcore et aux allusions explicites à des pratiques sexuelles spectaculaires. Si cette sortie ne touche qu’un public déjà averti, elle constitue la dernière étape avant l’explosion définitive du rappeur : invité sur le titre Kalash de Booba, il livre un couplet qui traumatise les auditeurs de rap français.  

Particulièrement attendu, le premier véritable album de Kaaris, intitulé Or Noir, est un raz-de-marée. Annoncé par le single Zoo, ce disque très axé trap donne un gros coup de fouet au rap français, et atteint quasi-instantanément le statut de classique. Rapidement certifié disque d’or, il est suivi par une réédition avec 11 titres supplémentaires quelques mois plus tard, dont le succès critique est comparable à celui du premier disque.  

L’imagerie brutale et violente de Kaaris, associée à sa maîtrise du second degré et de l’humour, provoque chez certains médias et une partie du public un mélange entre terreur et fascination. Son deuxième album, Le Bruit de mon âme, montre pourtant une facette différente de Kaaris : s’il continue à faire dans le très sale sur la majorité des morceaux, il se dévoile aussi un peu plus, notamment sur le titre qui donne son nom à l’album, dans lequel il évoque ses doutes et ses blessures passées, ou encore sur Paradis ou Enfer, qui évoque la question de la foi. Malgré la bonne réception de ce projet, Le Bruit de mon âme réalise un score moins important que celui d’Or Noir. Il est tout de même certifié disque d’or.  

Après une mixtape (Double Fuck) qui ne fait pas grand bruit malgré quelques titres intéressants (Petit Vélo, C’est la base), Kaaris opère un virage artistique sur l’album Okou Gnakouri : moins hardcore, plus ouvert, il s’ose à chantonner, et s’aventure sur des ambiances plus douces ou plus vaporeuses. Si la critique est mitigée, notamment parmi sa fan-base, cet album devient paradoxalement le plus gros succès commercial de sa carrière, puisqu’il décroche un double disque de platine. Le single Tchoin, dont le clip atteint les 100 millions de vues sur Youtube, devient l’un des plus gros tubes récents du rap français, et conforte Kaaris dans la direction entreprise. L’album suivant, Dozo, est dans le même état d’esprit, avec le même type de réussite sur le plan commercial, mais une fracture avec la frange du public qui préfère quand Kaaris raconte les aventures de son gros doigt de pied à l’intérieur d’une partenaire sexuelle. Revenu à un style hardcore, il annonce Or Noir Part.3 en 2018.  

Vie privée du rappeur

Comme l’immense majorité des rappeurs français, Kaaris est en conflit ouvert avec Booba depuis de nombreuses années. D’abord partenaires, leur entente artistique fonctionne à merveille, avant qu’un clash ne vienne mettre fin à cette belle relation. D’après la version donnée par Kaaris, Booba lui aurait demandé de prendre parti dans ses propres beefs, en insultant Rohff et La Fouine, ce que le rappeur de Sevran aurait refusé, entraînant une brouille entre les deux. Conséquences du clash : vidéos, interviews, piques sur les réseaux sociaux et dans les textes, puis bagarre à Orly conduisant à l’incarcération des deux rappeurs…  

En dehors de cette histoire, Kaaris n’a jamais répondu à aucun autre clash public, malgré les attaques de Billite en 2014 puis de Despo Rutti en 2017/2018.   

Par ailleurs, certains rappeurs comme Gradur ont reconnu qu’il leur était impossible de collaborer avec lui étant donné leur proximité avec Booba.

Discographie de Kaaris

2007 : 43ème BIMA 

2012 : Z.E.R.O

2013 : Or Noir

2014 : Or Noir Part.2

2015 : Le bruit de mon âm

2015 : Double Fuck

2016 : Okou Gnakouri

2017 : Dozo