Jay Z

Jay Z

Rappeur à la discographie particulièrement solide, entrepreneur bientôt milliardaire, star des magazines people, Jay Z a depuis longtemps dépassé le statut de simple artiste.

Né le 4 décembre 1969 à Brooklyn (New-York), Shawn Corey Carter, ou Jay Z, grandit avec sa mère, son frère et ses deux sœurs, après que son père ait abandonné le foyer familial. En couple avec Beyoncé depuis 2002, il est aujourd’hui père de trois enfants.

Carrière de Jay Z

Pur produit de l’environnement new-yorkais, Jay Z évolue dès son plus jeune âge aux côtés de rappeurs comme Notorious Big, AZ ou Busta Rhymes, avec qui il passe une partie de sa scolarité. S’il n’obtient pas de diplôme, il tombe cependant très tôt dans la délinquance, en se lançant dans le trafic de cocaïne, apprenant sur le tas le business, et écoulant, selon certaines sources, jusqu’à un kilo de poudre par semaine. Intelligemment, il investit ses bénéfices et arrête sa carrière de dealer avant de se faire arrêter ou tuer.  

Dans le même temps, Jay Z se passionne pour le rap, et devant l’absence d’intérêt des majors pour sa musique, fonde le label Roc-A-Fella. S’il commence par vendre les disques directement depuis le coffre de sa voiture, il passe rapidement à l’étape supérieure et parvient à faire distribuer son premier album, Reasonable Doubt, en 1996. Succès critique immédiat, il acquiert au cours du temps le statut de classique du rap, et finit par devenir, de nombreuses années plus tard, un succès commercial avec plus d’un million et demi de copies écoulées. L’année suivante, il publie son deuxième album, In My Lifetime Vol.1, qui se vend mieux malgré une critique moins enthousiaste.  

Lancé sur la route du succès, Jay Z enchaine un an plus tard avec un troisième album, Vol.2...Hard Knock Life, qui lui permet de se faire un nom sur la scène internationale, grâce au succès de hits comme Hard Knock Life ou Can I Get A. Ce disque devient quintuple disque de platine aux Etats-Unis, et se vend à plus de 12 millions d’exemplaires à travers le monde. Après deux autres projets, qui fonctionnent sur le plan commercial mais restent assez anecdotiques, Jay Z publie en 2001 l’album The Blueprint, que beaucoup considèrent comme son chef d’œuvre. Principalement produit par Kanye West et Just Blaze, avec la participation de Timbaland, Bink ou Eminem, ce disque permet au rappeur de regagner les faveurs de la critique, après avoir déçu avec des albums considérés comme assez creux.  

En 2003, Jay-Z annonce sa retraite avec The Black Album, un nouveau succès critique et commercial. Quelques projets collaboratifs voient cependant le jour en 2003 et 2004, comme un album commun avec R.Kelly ou un projet court avec Linkin Park. En 2004, il devient par ailleurs président de Def Jam.  

Mais une retraite de rappeur ne dure jamais longtemps, et Jay Z est de retour en 2006 avec Kingdom Come, puis l’album American Gangster, inspiré par le film du même nom, en 2007. Entre temps, Jay-Z a signé Rihanna, mis fin à son beef avec Nas, et épousé Beyoncé. Après un nouveau volume de The Blueprint, il enregistre l’album-évènement Watch the Throne avec Kanye West et part en tournée mondiale.  

Devenu un solide entrepreneur, il multiplie également les initiatives, les investissements et les partenariats : management sportif, téléphonie, streaming musical, jeux vidéo, champagne, cigares, jets privés : Jay Z est partout, et malgré quelques chutes logiques, il multiplie son capital et devient l’un des artistes les plus riches du monde. Plus concentré sur ses activités annexes que sur sa carrière musicale, il se contente de sorties épisodiques avec trois albums uniquement depuis Watch the Throne, dont un en duo avec son épouse, Beyoncé.   

Vie privée du rappeur

En couple avec la chanteuse Beyoncé depuis 2002, Jay Z est marié depuis 2008, mais reste assez discret médiatiquement sur cette relation amoureuse. Leur premier enfant, la petite Blue Ivy Carter, naît le 7 janvier 2012. Le 13 juin 2017, Beyoncé met au monde un garçon et une fille, les jumeaux Sir et Rumi. En 2017, dans l’album 4:44, Jay-Z avoue publiquement avoir été coupable d’adultère, et demande des excuses à son épouse.

Buzz / Clash

Le beef le plus médiatique et légendaire de la carrière de Jay-Z est celui avec Nas à la fin des années 90 et au début des années 2000. Les deux rappeurs new-yorkais montrent d’abord du respect l’un envers l’autre, mais finissent par entrer en conflit quand la couronne new-yorkaise devient vacante suite au décès de Notorious Big en 1997. Après plusieurs années et de nombreuses piques envoyées de part et d’autre, les deux rappeurs se réconcilient en 2005, sur scène au Madison Square Garden.  

En dehors de ce beef devenu légendaire, une embrouille un peu moins classe a fait parler en 2017, quand les relations entre Jay Z et Kanye West se sont détériorées et que les épouses respectives des rappeurs sont entrées en jeu. On retient également les attaques de l’autre potentiel roi de New York, 50 Cent, qui déclarait au moment de la sortie de 4:44 que Jay Z faisait désormais du rap “à écouter sur un parcours de golf”.   

Discographie

1996 : Reasonable Doubt 

1997 : In My Lifetime, Vol. 1 

1998 : Vol. 2... Hard Knock Life 

1999 : Vol. 3... Life and Times of S. Carter 

2000 : The Dynasty: Roc La Familia

2001 : Jay-Z unplugged 

2001 : The Blueprint 

2002 : The Blueprint²: The Gift & The Curse

2002 : The best of both worlds (avec R.Kelly) 

2003 : The Black Album

2004 : Unfinished Business (avec R.Kelly)

2004 : Collision Course (avec Linkin Park) 

2006 : Kingdom Come 

2007 : American Gangster 

2009 : The Blueprint 3 

2011 : Watch the Throne (avec Kanye West) 

2013 : Magna Carta... Holy Grail 

2017 : 4:44 

2018 : Everything Is Love (avec Beyoncé)