IAM

IAM

IAM est l'un des premiers groupes de rap à avoir connu le succès en France, et ses membres sont parmi les seuls vétérans à être encore en activité à l'heure actuelle

Le groupe IAM, actif depuis 1988, est composé des rappeurs Akhenaton et Shurik’n, des Djs, compositeurs et  beatmakers Kheops et Imhotep, de l’ingé-son, manager, tourneur et ex-danseur Kephren. Freeman a également fait partie du groupe, d’abord en tant que danseur, puis en tant que rappeur de 1999 à 2008.  

Carrière d’IAM 

Alors qu’Akhenaton et Kheops collaborent depuis 1985 au sein du Lively Crew, le groupe IAM se forme en 1988/89, quand Shurik’n et Imhotep se joignent à la formation, avant que Kephren et Freeman intègrent eux aussi l’équipe en tant que danseurs à partir de 1990.    

Le premier album d’IAM est publié en 1991, et place immédiatement le groupe marseillais parmi les têtes d’affiche de ce nouveau mouvement qu’est le hip-hop, aux côtés de NTM et MC Solaar. Deux ans plus tard, IAM publie un second album, atteint la consécration nationale et passe du statut de curiosité à celui de star de la musique grâce au single Je Danse le Mia, deuxième single le plus vendu en France en 1994, avant de remporter la Victoire de la Musique du meilleur groupe l’année suivante.    

Dans le même temps, les membres du groupe commencent à envisager des carrières solo. Akhenaton publie Métèque et mat en 1995, qui est un gros succès critique et reste considéré, plus de deux décennies plus tard, comme un grand classique du rap français.    

L’apogée de la réussite d’IAM se situe en 1997 avec la sortie de L’Ecole du Micro d’Argent, l’un des plus gros succès commerciaux de l’histoire du rap français, en plus d’une critique entièrement conquise. Cet album, disque d’or en seulement deux jours, remporte deux Victoires de la Musique et s’écoule à plus d’1,5 million d’exemplaires. De nombreux extraits de l’album deviennent non seulement des singles à succès, mais aussi et surtout de véritables classiques du rap français.    

Les années suivantes, Akhenaton, Shurik’n et Freeman se concentrent sur leurs albums solos respectifs, Sol Invictus (2001), Où je vis (1998) et L’Palais de Justice (1999). Ces trois disques (enfin, surtout les deux premiers) sont à nouveau salués par la critique, et encore une fois, de nombreux extraits entrent dans la mémoire collective des auditeurs du rap français, et restent encore aujourd’hui considérés comme des titres classiques (Lettre, Samurai, Mon texte le Savon, Quand ça se disperse).    

A partir de 2003, le groupe semble capitaliser sur son crédit : les albums Revoir un Printemps (2003) puis Saison 5 (2007) sont moins marquants, et les publications de best-of, de compilations et d’albums live pullulent. Par ailleurs, l’image du groupe est dégradée par certains clips au goût douteux, comme Coupe le Cake, par ses conflits internes, et notamment le départ de Freeman en 2008, précédé de critiques publiques du rappeur envers ses comparses, et enfin par les attaques que subit le groupe de la part de rappeurs plus en vue à l’époque, comme Booba ou LIM.    

IAM reste malgré tout actif et ne semble jamais perturbé par les éléments extérieurs : le groupe publie deux albums en 2013, après un nouveau solo de Shurik’n en 2012 et avant le cinquième projet d’Akhenaton en 2014. Parmi les seuls vétérans du rap français à continuer à produire des disques avec une certaine régularité, Akh et consorts ont fini par atteindre le statut de légendes du rap français, et bien que l’influence du groupe soit loin de celle qui était la sienne dans les années 90, IAM sort encore des disques parfaitement viables, à l’image de l’album Révolution en 2017.    

Vie privée des membres d’IAM 

Pas vraiment adeptes de la presse people, les différents membres d’IAM sont toujours restés discrets sur leurs vies privées. Tête la plus médiatique du groupe, Akhenaton a évoqué à de nombreuses reprises dans ses textes sa relation avec son épouse Aïcha, avec qui il vit depuis 1993. Ensemble, ils ont trois enfants, dont l’un, surnommé JMK$, est également devenu rappeur au sein du Summum Klan.  

Buzz / Clash  

Régulièrement attaqué par divers rappeurs à travers les époques, IAM a généralement choisi d’ignorer ses détracteurs. On se souvient par exemple de la grande rivalité avec NTM dans les années 90, mais aussi du moment où Sheryo et Ekoué s’en sont pris à Akhenaton sur plusieurs titres, suite à une interview dans laquelle le marseillais était critique envers eux et d’autres.    

Par la suite, c’est au tour de LIM d’insulter ouvertement Akhenaton, avant que Booba ne chante qu’IAM, comme NTM et Solaar, n’étaient que des antiquités.    

En 2007-2008, IAM fait face à des conflits internes, Freeman critiquant publiquement certains membres du groupe avant de quitter l’aventure pour poursuivre en solo.    

Par ailleurs Akhenaton a également dû faire face à une vive polémique après sa participation à une campagne publicitaire de Coca-Cola en 2015, les internautes lui reprochant de collaborer avec une marque peu en phase avec les idéaux portés par ses textes.  

Discographie  

Albums   

1991 : … de la planète Mars
1993 : Ombre est lumière
1997 : L'École du micro d'argent
2003 : Revoir un printemps
2007 : Saison 5
2013 : Arts Martiens
2013 : ...IAM
2017 : Rêvolution   

Mixtapes   

1990 : Concept
2007 : IAM Mixtape
2012 : Assassin Scribes
2013 : Assassin Scribes 2   

Albums live, best-of, compils   

2004 : IAM Anthologie
2005 : IAM Platinum
2005 : Live au Dôme de Marseille
2007 : Coffret Live au Dôme de Marseille + IAM Anthologie
2008 : IAM l’intégrale
2008 : Retour aux Pyramides (Live)
2009 : IAM Galaxie
2013 : Best-Of