50 cent

50 cent

Superstar internationale que l'on ne présente plus, 50 Cent est un rappeur qui a réussi dans tous les domaines : rap, cinéma, télévision, boissons, édition, télévision, finances ...

Curtis James Jackson III, plus connu sous le nom de 50 Cent ou Fifty, est né le 6 juillet 1975 à New York. Sa mère, qui survit par le vente de crack, est assassinée en 1988, quand Curtis n’a que 12 ans. Il est ensuite élevé par ses grands-parents dans une grande maison familiale avec ses oncles, tantes, cousins et neveux. 50 Cent a deux fils, nés de deux mères différentes.

Carrière de 50 Cent

A l’adolescence, Curtis Jackson est régulièrement appréhendé pour trafic de drogue ou possession d’armes, et mène une vie de délinquant juvénile. Il adopte alors le surnom de 50 Cent en référence à Kelvin Martin, un ex-criminel new-yorkais qui braquait aussi bien les commerces que les gros gangsters, et ne sortait jamais sans avoir deux armes sur lui.  

Fifty se lance dans le rap au milieu des années 90, et apprend les bases avec Jam Master Jay (Run DMC). Très prometteur, il signe rapidement chez Columbia et s’apprête à sortir son premier album, Power of the Dollar. Mais le titre How to Rob, dans lequel il raconte comment il s’y prendrait pour aller voler chez des stars de la musique comme Jay-Z, Master P, ODB, R.Kelly, Will Smith, Mike Tyson et des dizaines d’autres, crée une polémique monstrueuse. La sortie de l’album est cependant annulée après une fusillade qui touche 50 Cent et le laisse plusieurs semaines hospitalisé, avant une convalescence de six mois. En conflit avec Columbia, il est blacklisté par l’industrie du disque et doit trouver un plan B, allant enregistrer des mixtapes au Canada pour ensuite les distribuer avec les moyens du bord.   

Il est repéré en 2002 par Eminem, qui le présente à Dr Dre. Ce dernier ne laisse pas filer l’occasion et lui fait signer un contrat d’un million de dollars. Get Rich or Die Tryin, le premier album de Fifty Cent, est publié en 2003, et s’écoule à plus d’un million d’exemplaires dès la première semaine. Le single In Da Club devient l’un des plus grands tubes des années 2000.  

Devenu une superstar, 50 Cent crée son propre label, G-Unit, lance une émission de radio, collabore avec The Game sur l’un des autres tubes rap des années 2000, How we do, avant d'enchaîner sur un deuxième album solo en 2005, The Massacre, qui réalise un score encore supérieur à Get Rich or Die Tryin. Dans le même temps, il développe différents business : jeux vidéos, textiles, boissons, cinéma. Le film Get Rich or Die Tryin, dans lequel il joue son propre rôle et raconte de façon très romancée son parcours avant de devenir une star, est l’un des gros succès commerciaux de l’année 2006 au cinéma. 

Pendant les années qui suivent, Fifty semble plus préoccupé par ses business annexes, qui lui rapportent énormément, et par ses clashs avec The Game, Ja Rule, Rick Ross, ou Nas, que par la musique. Il publie tout de même deux albums en 2007 et 2009, qui sont plutôt bien accueillis mais soulèvent moins l’enthousiasme que Get Rich or Die Tryin et The Massacre.  

A partir de 2010, Fifty annonce l’album Street King Immortal, mais repousse plusieurs fois sa sortie. Il se consacre alors d’une part à sa carrière au cinéma, d’autre part à ses nombreux business, devenant un investisseur particulièrement côté : il réalise régulièrement des plus-values spectaculaires, comme quand il achète des parts de VitaminWater avant que la société ne soit rachetée par Coca-Cola, ou qu’il lance la société de production cinématographique Cheetah Production et obtient un contrat à 200 millions de dollars avec Lionsgate. En 2014, l’album Animal Ambition est cependant un flop. A l’heure actuelle, l’album Street King Immortal est toujours attendu par ses fans. 

Vie privée de 50 Cent

50 Cent a deux fils : Marquise Jackson, né en 1996 de sa relation avec Shaniqua Tompkins, et Sire Jackson, né en 2012 de sa relation avec la modèle Joy Daphne.

Buzz / Clash

S’il s’est fait connaître dans le monde du rap notamment pour ses velléités offensives envers les stars de l’industrie du disque, 50 Cent a passé l’essentiel de sa carrière à clasher 99% du rap-game US. Ses plus célèbres beefs l’opposent à The Game, Nas, Ja-Rule, Rick Ross, mais aussi certains boxeurs comme McGregor et surtout Floyd Mayweather. Fifty est par ailleurs la quintessence du troll sur internet, et entrer en guerre avec lui est particulièrement risqué.

Discographie

Albums :  

2003 : Get Rich or Die Tryin 

2005 : The Massacre 

2007 : Curtis  

2009 : Before I Self Destruct
2014 : Animal Ambition 

Mixtapes :  

2002 : 50 Cent is the Future  
2002 : No mercy, no fear
2002 : God’s Plan
2005 : Bullet Proof
2009 : War Angel LP 

2009 : Forever King
2011 : The Big 10
2012 : The lost tape 

2015 : The Kanan tape 

Autre formats :  

2002 : Guess Who’s Back ?  
2003 : 24 Shots
2003 : Beg for Mercy (avec G-Unit)
2005 : Get Rich or Die Tryin : The Soundtrack
2008 : T.O.S (avec G-Unit)
2009 : Before I Self Destruct : The Selects
2015 : Southpaw : The Soundtrack
2017 : Best-Of