MENU
Accueil
Violences policières : pourquoi la fresque de Stains fait polémique ?
Écouter le direct
Fresque en hommage à Adama Traoré et George Floyd (Dragan Lekic)
Fresque en hommage à Adama Traoré et George Floyd (Dragan Lekic)

Violences policières : pourquoi la fresque de Stains fait polémique ?

La fresque contre les violences policières, inaugurée la semaine dernière, n'est pas au goût de tout le monde.

"Contre le racisme et les violences policières"

On vous en parlait le 19 juin dernier : Une grande fresque a été inaugurée, en hommage à Adama Traoré et George Floyd. Si les circonstances de leur morts ont pour point commun les violences policières, sa présence créée polémique. 

Sur les photos de l'inauguration de la fresque, on voit Assa Traoré bien sûr, porte-parole de la lutte contre le racisme actuellement, mais aussi le maire de Stains, Azzédine Taïbi. 

Le syndicat de policiers Alliance a appelé à manifester devant ce lundi (22 juin), mais les fonctionnaires ont finalement montré leur mécontentement devant la préfecture.

Pour ces policiers, cet oeuvre les stigmatise et résonne alors comme une provocation. Leur souhait ? "Que la phrase soit repeinte"... Assa Traoré a immédiatement pris la parole et réagi sur le compte Twitter "La Vérité Pour Adama" : 

"Le syndicat de police Alliance appelle à une action ce lundi 22 juin à Stains. A repeindre la fresque qui représente le visage de mon frère Adama Traoré et de George Floyd. C'est un geste infâme et injurieux qui représente bien la justice française. Effacer mon frère, recouvrir son visage, c'est nier son existence et celle de tous les autres morts entre les mains des forces de l'ordre. Effacer le visage de mon frère, le sourire de mon frère, c'est piétiner sa mémoire, offenser ma famille, faire disparaître son nom (...) C'est bafouer le droit et la justice, c'est revendiquer l'impunité policière. (...) C'est profaner nos morts. C'est insulter nos morts."

Une réaction forte qui restera sans réponse (pour le moment) du côté des forces de l'ordre. Azzédine Taïbi, lui, a apporté très clairement son soutien à Assa Traoré via un communiqué dans lequel on peut lire : 

"Cet appel au rassemblement (du syndicat Alliance) est une menace à l’ordre public que je ne peux tolérer. '(...) A Stains, nous avons toujours dénoncé les violences quelles qu’elles soient__. (...) Pour autant nous ne cesserons pas de dénoncer les comportements inadmissibles de certains policiers qui outrepassent leurs droits".