MENU
Accueil
Un incendie dans une usine de vinyle met en danger l’industrie
Écouter le direct
Vinyle - La "Fabrique de Vinyles" à Lathuile (Jean Pierre Clatot)
Vinyle - La "Fabrique de Vinyles" à Lathuile (Jean Pierre Clatot) ©AFP

Un incendie dans une usine de vinyle met en danger l’industrie

Gros coup dur pour l'usine d'Apollo Masters en Californie qui va donner suite à une grosse pénurie de laque indispensable à la fabrication de vinyles...

Le 6 février 2020 risque de marquer un tournant dans la production des disques vinyles puisque l'une des deux seules usines à produire la laque (utilisée pour les masters audio qui permettent de créer les disques vinyles) a brûlé dans la matinée. Comme l'a très vite rapporté Analog Planet, l'incendie a été signalé vers 8 heures du matin dans un immeuble de 15 000 mètres carrés de la rue Lincoln et de l'avenue San Gorgonio. Ce dernier a produit un gros panache de fumée noire, qui était visible dans la vallée de Coachella.

Incendie dans l'usine d'Apollo Transco
Incendie dans l'usine d'Apollo Transco
L'usine Apollo Masters prends feu
L'usine Apollo Masters prends feu

Plus de 80 pompiers ont combattu le feu, chargé de produits chimiques, les autorités ont bouclé un rayon de 3 000 mètres carrés et les commerces en face de l'incendie ont été évacués. Aucun employé n'a été blessé dans l'incendie qui a complètement ruiné l'installation, comme le rapporte la note sur le site Web d'Apollo Masters :

"À tous les merveilleux clients. C'est avec une grande tristesse que nous signalons que l'usine de fabrication et de stockage d'Apollo Masters a subi un incendie dévastateur et a subi des dommages catastrophiques. La meilleure nouvelle est que tous nos employés sont en sécurité. Nous sommes incertains de notre avenir à ce stade et évaluons les options alors que nous essayons de traverser cette période difficile. Merci pour tout le soutien que vous avez apporté au fil des ans et les notes d'encouragement et de soutien que nous avons reçues de vous tous."

Une pénurie pour l'industrie du disque vinyle et les labels 

À la suite du grave incident, plusieurs professionnels du milieu se sont exprimés. David Read, coordinateur des ventes chez Duplication, a confirmé que cela affectera directement les usines de vinyles, les groupes et les labels, les ingénieurs du son, les usines de revêtement, et quiconque utilise la laque pour leur production de galettes... 

Cela ne laisse plus donc qu'un seul producteur de laque dans le monde : MDC, basé au Japon, mais qui avait déjà du mal à suivre la demande avant son propre développement. Reste à savoir si Apollo Transco prévoit de reconstruire ou si la Californie avec ses lois strictes de protection de l'environnement le permettra. Heureusement, dans une interview donnée pour Smack Media, David Read explique qu'une autre matière peut être aussi utilisée pour produire un vinyle, le cuivre en utilisant la technique du cuting sur DMM (Direct Metal Mastering). Reste à savoir si elle sera adoptée et pourquoi pas modernisée, car en France, le vinyle représente, à lui seul, un cinquième des ventes physiques de musique. Aux Etats-Unis, un quart des albums physiques vendus sont des vinyles... Heureusement que Phonocut a inventé le premier graveur de vinyle maison...