MENU
Accueil
#SciencesPorcs : les témoignages glaçants de victimes de viols à Sciences Po s'accumulent
Écouter le direct
Devanture de Sciences-Po - En février 2021 (Jérôme Leblois / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP)
Devanture de Sciences-Po - En février 2021 (Jérôme Leblois / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP) ©AFP

#SciencesPorcs : les témoignages glaçants de victimes de viols à Sciences Po s'accumulent

Mardi 9 février, France Bleu Occitanie relayait le témoignage d'une jeune femme de 20 ans qui a porté plainte pour un viol survenu au moment de son intégration à l'IEP de Toulouse.

Une véritable lame de fond est entrain de retourner le microcosme des "sciencespistes", sensés représenter le fer de lance du milieu intellectuel français. Depuis qu'une étudiante de 20 ans a porté plainte pour un viol qu'elle aurait subit au moment de son intégration à l'IEP de Toulouse, les réactions s'enchaînent. 

Une plainte déposée le 6 février pour viol

Le 6 février 2021, Juliette, une étudiante de 20 ans, affirma dans une longue lettre publiée sur les réseaux sociaux, avoir été violée par un étudiant lors de son intégration à l'Institut d'Etudes Politiques (IEP) de Toulouse. Elle a déposé plainte le 6 février 2021.

Une ancienne étudiante de Sciences Po et militante féministe, Anna Toumazoff, a partagé ce témoignage dans lequel Juliette décrit avec courage les humiliations verbales, physiques ainsi que la culture du viol qui existe dans son établissement scolaire. 

L'apparition d'un Hashtag dédié

Pour "briser l'Omerta" comme le demande Juliette dans sa lettre, des internautes (dont beaucoup d'anciens élèves de Sciences-Po) ont créé un Hashtag #SciencesPorcs, dédié à recueillir tous les témoignages des victimes de violences sexuelles dans les IEP de France. 

Démission de directeur de Science Po Paris

Ce mardi 8 février, l'AFP a indiqué que le directeur de Science Po Paris, Frédéric Mion, démissionnait. Cette décision intervient donc en pleine polémique du #Sciencesporcs. De plus, le Canard Enchainé avait révélé qu'il était au courant depuis 2018 des comportements incestueux d'Olivier Duhamel, membre du Fondation nationale des sciences politiques. Dans La Familia grande, publié jeudi 7 janvier, la juriste Camille Kouchner accuse Duhamel d’avoir abusé de son frère jumeau lorsqu'ils étaient adolescents.