MENU
Accueil
Roméo Elvis : sa victime témoigne et raconte son agression sexuelle
Écouter le direct
Roméo Elvis - Sur scène aux Eurockeennes le 5 juillet 2019 (Sebastien Bozon)
Roméo Elvis - Sur scène aux Eurockeennes le 5 juillet 2019 (Sebastien Bozon) ©AFP

Roméo Elvis : sa victime témoigne et raconte son agression sexuelle

Un peu plus d'un an après avoir été agressée sexuellement par le rappeur, la victime de Roméo Elvis s'est confiée à StreetPress.

La jeune femme ayant publié dans la nuit du 7 au 8 septembre des échanges avec Roméo Elvis l'accusant d'agression sexuelle sur son compte Instagram a décidé de briser le silence et s'est confiée dans un entretien accordé à StreetPress. 

Capture d'écran du message publié par la victime sur Instagram (@atinelia_pearl_)
Capture d'écran du message publié par la victime sur Instagram (@atinelia_pearl_)

Un témoignage pour encourager d'autres filles à parler

La jeune femme de 23 ans se présente comme une grande fan de rap français. Elle étudie à Bruxelles et travaille pour financer ses études. C'est une habituée des concerts et des soirées Hip-Hop bruxelloises et tout particulièrement de la musique de Roméo Elvis. Elle se serait rendue à une vingtaine de ses concerts et elle figure même dans 2 de ses clips ! Une vraie fan. Jusqu'à ce jour où elle se rend dans une boutique où le rappeur à ses habitudes pour y essayer des vêtements. Lorsque Roméo Elvis apparaît c'est l'occasion pour la fan d’échanger avec son rappeur favori : "c’est trop fun : on chante sur la musique de fond et j’essaye d’autres vêtements. C’était comme si je faisais les magasins avec un pote, il n’a pas la grosse tête." raconte t-elle au téléphone avec StreetPress. 

Tout dérape lorsque l'auteur de Drôle de question décide de suivre la jeune femme dans sa cabine d’essayage. Il prétend la reconnaître et commence à toucher sa poitrine et ses fesses, "Tu fais quoi ?!" lance l'étudiante. Le rappeur se reprend "comme s'il était en transe et qu'il venait de se réveiller" raconte sa victime, le rappeur lui aurait discrètement demandé "de ne rien raconter à ses copines" au moment de payer ses achats. 

La victime mettra 1 an avant de recontacter son agresseur. Pour lui faire prendre conscience de son acte, elle lui écrit : "Je ne veux pas gâcher ta vie. Je veux juste que tu réalises que ce que tu as fait, c’est vraiment quelque chose de mal. J’espère que tu ne feras plus jamais ce genre de chose à qui que ce soit". Il s’excuse, et acceptera même de la rencontrer pendant 1h30 afin qu'ils puissent discuter de cette agression qui a chamboulé l'étudiante de 23 ans. Avec l’affaire Moha la Squale, elle décide de publier puis d'effacer leurs échanges sur Instagram. Le rappeur est depuis sous le feu des projecteurs et reste muet, à l'exception d'un post instagram dans lequel on peut lire : "_J_e regrette sincèrement ce geste et surtout, je réitère publiquement des excuses déjà exprimées de nombreuses fois en privé et en personne."