MENU
Accueil
Rencontre avec le légendaire photographe Jonathan Mannion : d’Eminem à Yannick Jadot
Écouter le direct
Jonathan Mannion - soirée NBA All-Star (Robin Marchant)
Jonathan Mannion - soirée NBA All-Star (Robin Marchant) ©AFP

Rencontre avec le légendaire photographe Jonathan Mannion : d’Eminem à Yannick Jadot

Pour son affiche de campagne, le candidat écologiste à la présidentielle, Yannick Jadot a choisi l’américain Jonathan Mannion, photographe des plus grands rappeurs américains. Le photographe a dévoilé à Mouv’ les dessous de cette collab’.

Jonathan Mannion est plus habitué aux portraits de rappeurs américains que ceux des politiques. Il a d’ailleurs réalisé plus de 300 covers d’albums dont celles de Dr. Dre, DMX, Eminem, Aaliyah, Nicki Minaj, DJ Khaled… Il a aussi réalisé des campagnes publicitaires comme « Beats By DRE ».

Après les rappeurs, les politiques

Le photographe américain de 51 ans a aussi travaillé avec des rappeurs français comme Oxmo Puccino, Rohff, NTM et Disiz.  Mais aujourd’hui, c’est lui derrière les photos de campagne de Yannick Jadot.

Le premier aperçu de cette collaboration est visible sur les réseaux sociaux du candidat écologiste. Il s’agit de la photo aux couleurs de l’Ukraine. Une image brute, sans retouche, publiée immédiatement après la séance.

Comment est née cette collaboration ?

La connexion entre Jonathan Mannion et Yannick Jadot a été faite grâce à un ami français du photographe, Hervé Humbert. Quand le travail de Jonathan Mannion a été présenté à Yannick Jadot, le candidat à la présidentielle n’aurait pas hésité à lui demander de réaliser ses photos de campagne. Yannick Jadot aurait été touché par la façon dont le photographe capture « les âmes des gens » et c’est ce qu’il recherchait pour ses photos de campagne.

« *Mon ami m’a dit que cet homme était important. J’adore les personnes progressistes, qui regardent vers le futur, qui donnent de l’espoir et qui essaient de changer les choses. J’ai accepté car il défend des causes qui me touchent comme les problèmes environnementaux. Et j’aime travailler avec des gens qui veulent travailler avec moi et c’est une façon d’offrir ma contribution au monde* », explique Jonathan Mannion au micro de Mouv ‘.

L'envie de relever des nouveaux défis

Mais entre photographier un rappeur et un homme politique, il y a quelques différences. Jonathan Mannion n’a pas l’habitude de prendre en photo un politicien. Mais le photographe, prêt à relever des défis, s’est préparé comme pour une séance photo avec un artiste.

« Bien sûr, ce qu’on créé est différent car ce ne sera pas une jaquette de CD, mais ces images feront le tour du pays, elles passeront peut être dans les écoles, elles seront affichées sur les mairies. Et puis, il y a un côté artistique chez les politiciens. Il faut qu’ils présentent leur vision, leur perspective. C’est un parallèle avec ce que font les artistes sur leurs albums. Ils ont, eux aussi, un message à faire passer pour que les gens ressentent ce qu’ils ressentent et sachent ce pour quoi ils se battent », nous dit Jonathan Mannion.

Mais le rap n’était pas loin lors de cette séance photo. Une playlist était diffusée sur laquelle se trouvaient des artistes comme George Benson, Miles Davis mais aussi le groupe de rap NWA (composé de Ice Cube et Dr Dre entre autres), ou encore Chuck D de Public Enemy.

La séance photo s’est faite en studio lors d’une session qui a duré 5 à 6 heures avec 4 mises en scène différentes et du vert comme couleur dominante, celle du parti de Yannick Jadot.

Les deux hommes voulaient raconter une histoire à travers ces photos de campagne, inclure le public mais aussi montrer qui il est en tant qu’homme, les causes qu’il défend et ce que ressent la génération actuelle. Ils voulaient de l’authentique et pas des photos qui ressemblent à de la propagande.

Dans mon travail, le but c’est de toujours réussir à capter l’humanité de mon sujet.

« *Dans mon travail, le but c’est de toujours réussir à capter l’humanité de mon sujet. Mais contrairement aux performances d’artistes sur scène où ils font de grands gestes, où ils sont très démonstratifs, là avec Yannick, c’était plus subtil. Il fallait capter son regard qui se dirige vers l’horizon, l’avenir, vers le ciel ou parfois le sol. Il fallait raconter une histoire sans mouvement exagéré ou dramatique. Il fallait capter le cœur de cette personne, montré qu’il est déterminé, ancré dans sa vision et sa mission* », décrit le photographe sur Mouv’.

De ce shooting avec Yannick Jadot, Jonathan Mannion retient que le candidat est un homme vrai, authentique qui se bat pour de vraies causes. Les photos de ce shooting seront dévoilées très bientôt par l’équipe de campagne de Yannick Jadot qui voulait un « truc qui claque ».

Seront-elles dignes d’une cover d’album ? La réponse est oui d’après Jonathan Mannion !