MENU
Accueil
Présidentielle 2022 : le groupe Kärcher s’oppose à l’utilisation de son nom dans la sphère politique
Écouter le direct
Valérie Pécresse lors d'un meeting à Paris le 11 décembre 2021 - (photo : Chesnot)
Valérie Pécresse lors d'un meeting à Paris le 11 décembre 2021 - (photo : Chesnot) ©Getty

Présidentielle 2022 : le groupe Kärcher s’oppose à l’utilisation de son nom dans la sphère politique

La marque Kärcher demande aux politiques d’arrêter d’utiliser son nom de façon inappropriée après les déclarations de Valérie Pécresse.

Le mercredi 5 janvier, la candidate des Républicains Valérie Pécresse avait repris les mots de Sarkozy en déclarant vouloir "ressortir le Kärcher de la cave" dans un entretien accordé à La Provence.  Suite à ces propos, le groupe Kärcher a réagi en début de semaine via un communiqué.

La marque Kärcher réagit

À l’approche des présidentielles de 2022, les candidats n’hésitent pas à user d’expressions pour certaines fracassantes dans leurs déclarations. Mais ce mercredi 5 janvier, Valérie Pécresse, candidate du parti LR, n’a pas fait l’unanimité en ressortant une expression popularisée dans le milieu politique par Nicolas Sarkozy en 2005. La présidente de la région Ile-de-France a en effet indiqué avoir l’intention de “ressortir le Kärcher de la cave” pour “nettoyer les quartiers” ; des mots qu’elle a réutilisés à plusieurs reprises.

En citant dans ses propos la marque de nettoyeurs à haute pression Kärcher, celle-ci a rapidement réagi à travers un communiqué de presse publié hier, le mardi 11 janvier. La marque déclare s’opposer à ce que de tels propos soient employés à des fins politiques, considérant que cela porte atteinte à la fois à la marque mais aussi aux valeurs de l’entreprise.

Kärcher demande aux personnalités politiques et aux médias de cesser immédiatement tout usage de sa marque dans la sphère politique, qui porte atteinte à sa marque et aux valeurs de l’entreprise.

Rappelons que ces termes avaient déjà été repris par Fadela Amara lorsqu'elle était secrétaire d’Etat de Nicolas Sarkozy et avaient également fait l'objet d'un communiqué de la part de Kärcher. La marque a donc tenu à souligner que “Le Groupe Kärcher se bat, depuis des années, pour que sa marque ne soit pas exploitée sur la scène politique française, où elle n’a pas sa place, et s’oppose à ce qu’elle soit associée à tout parti ou courant politique. La marque Kärcher n’est “l’étendard“ d’aucun parti politique, mais la propriété exclusive des sociétés Kärcher.”.

Un communiqué à haute pression qui a de quoi remonter les bretelles des politiques.