MENU
Accueil
Pour Gérald Darmanin, le cannabis est devenu "une drogue dure"
Écouter le direct
Gérald Darmanin - conférence de presse à Paris (Xose Bouzas)
Gérald Darmanin - conférence de presse à Paris (Xose Bouzas) ©AFP

Pour Gérald Darmanin, le cannabis est devenu "une drogue dure"

Pour le ministre de l'intérieur, le cannabis est devenu une "drogue dure" au même titre que la cocaïne ou l'héroïne.

Notre actuel ministre de l'intérieur Gérald Darmanin, qui a fait de la lutte contre les trafics de stupéfiants sa priorité, vient de faire plusieurs déclarations importante concernant sa politique de lutte contre la consommation de drogue en France.

1 300 opérations de police, 70 000 amendes

Darmanin a par exemple a affirmé que les services de police avaient mené depuis janvier "plus de 1 300 opérations de démantèlement des points de deal", avec "des saisies importantes et régulières" selon l'AFP. Toujours sur le plan répressif, "plus de 70 000 amendes pénales" ont été rédigées à des consommateurs depuis le 1er septembre, date de leur généralisation, souligne le ministre de l'Intérieur.

De "merde" à "drogue dure"

Gérald Darmanin, qui expliquait en septembre dernier ne pas vouloir légaliser "cette merde" qu'est selon lui le cannabis, estime également dorénavant que "le cannabis est devenu une drogue dure". Il attire l'attention sur la hausse "considérable" du niveau de THC, la molécule psychotrope du cannabis, qui "crée une dépendance très forte". 

A l'occasion d'un entretien fleuve dans le Journal du Dimanche, le ministre de l'intérieur a enfin indiqué vouloir lancer une grande campagne de sensibilisation "avant la fin de l'été".