MENU
Accueil
#PierreMenesOut : Twitter demande l'éviction du consultant de Canal+, accusé d'agressions sexuelles
Écouter le direct
Pierre Ménès - session photo (Eric Fougere)
Pierre Ménès - session photo (Eric Fougere) ©Getty

#PierreMenesOut : Twitter demande l'éviction du consultant de Canal+, accusé d'agressions sexuelles

Sur Twitter, Pierre Ménès vivement attaqué depuis des révélations d'un documentaire diffusé sur Canal +.

Depuis la sortie de Je ne suis pas une salope, un documentaire qui revient sur les traitements méprisables qui sont trop souvent réservés aux femmes dans le milieu du journalisme sportif, Pierre Ménès est très critiqué sur Twitter. Ce 22 mars au matin, le hashtag #PierreMenesOut est en tendances Twitter et les révélations continuent de défiler sur l'oiseau bleu. 

Une anecdote odieuse 

Dans Je ne suis pas une salope, Marie Portolano revient sur les faits de harcèlements et d'agressions sexuelles subies par ses collègues depuis des années.  Selon le média Les Jours, Canal + aurait censuré un passage du reportage Je ne suis pas une salope, dans lequel elle parle d'un cas de violence sexuelle dont elle aurait été la victime et qui remonterait au 28 août 2016. Sur le plateau de Canal Football Club, hors antenne, mais devant du public , Pierre Ménès aurait soulevé la jupe de la journaliste pour lui empoigner les fesses.

De nombreuses accusations

D'autres journalistes telles que Estelle Denis, Vanessa Le Moigne, Clémentine Sarlat et Margot Dumont ont toutes subi de telles agressions dont elles témoignent dans le reportage sans toujours donner le nom des agresseurs. Le nom de Pierre Ménès revient souvent dans ce débat depuis quelques heures sur Twitter et des vidéos refont surface sur la toile : 

Il s'est exprimé sur Twitter

Sur Twitter, Pierre Ménès s'est exprimé à propos du documentaire quelques jours avant sa sortie. Il répondait à Romain Canuti, un journaliste qui faisait allusion aux révélations sur Pierre Ménès dans le doc : "Hâte de le voir. Peut-être encore plus hâte, si ça finit à l'heure du Canal Foot Club, d'avoir le retour plateau avec l'avis d'un certain consultant sur le sujet..." expliquait le journaliste. Ce à quoi le consultant en question tenta de se justifier : "Renseigne toi. J’avais même participé au doc avant qu’il ne soit décidé que seul des filles allaient intervenir. Demande à Marie" prétend t-il.