MENU
Accueil
Les opérateurs de télécom vont privilégier le télétravail aux sites de divertissement
Écouter le direct
Coronavirus -  Leçons à la maison (Stefan Puchner)
Coronavirus - Leçons à la maison (Stefan Puchner) ©Getty

Les opérateurs de télécom vont privilégier le télétravail aux sites de divertissement

La plupart des Français sont passés en télétravail suite à l'annonce du confinement dû au coronavirus, les télécoms pourraient être confrontés à faire certains choix concernant le débit des réseaux.

Alors que le stade 3 de l'épidémie du coronavirus a été annoncé samedi dernier, la plupart des travailleurs sont passés en télétravail, ils se retrouvent donc confinés chez eux, sur leur ordinateur. Si l'on sait qu'il est fortement recommandé de rester enfermé, tous les lieux culturels ont désormais fermé leurs portes, et les sites de divertissements comme Netflix, Youtube ou encore les réseaux sociaux voient leur chiffres exploser. Logique. 

Pourtant, il se pourrait malheureusement qu'il n'y ait pas assez de débit pour tout le monde. La bande passante devrait donc être diminuée pour les sites de divertissements, sacrifiée, pour laisser les gens travailler aisément. La situation des réseaux due au télétravail va donc probablement forcer les télécoms à faire des choix et à établir des priorités. 

"Nous entrons dans une phase exceptionnelle Michel qui nous emmène à regarder de très près les pics (de trafic) auxquels nous nous sommes habitués (...) Une ère de discipline sociale collective__, qui doit s'accompagner d'une discipline numérique de la part des opérateurs télécoms" ajoute Arthur Dreyfuss, président de la Fédération Française des Télécoms, pour L'Indépendant. 

À suivre...