MENU
Accueil
Attaque à Nice : le plan Vigipirate passe au niveau "urgence attentat" partout en France
Écouter le direct
Une patrouille du plan "vigipirate" (Arthur Nicholas Orchard)
Une patrouille du plan "vigipirate" (Arthur Nicholas Orchard) ©AFP

Attaque à Nice : le plan Vigipirate passe au niveau "urgence attentat" partout en France

L'annonce a été faite par le Premier ministre Jean Castex à l'Assemblée nationale quelques heures après l'attaque ayant fait 3 morts dans la basilique de Nice.

Suite à l'attaque meurtrière survenue à Nice ce jeudi 29 octobre au matin, le plan Vigipirate est porté au niveau "urgence attentat", c'est à dire le plus élevé, dans toute la France. 

La mise en place de ce niveau d'alerte peut être déclenché suite à un attentat ou si un groupe terroriste identifié et non localisé entre en action. Ce niveau est mis en place pour une durée limitée qui correspond au temps de la gestion de crise. Techniquement, il permet la mobilisation de tous les moyens nécessaires pour lutter contre la menace, mais aussi la diffusion d'informations susceptibles de protéger les citoyens dans une situation de crise (FranceInfo). "Le président de la République a convoqué demain matin un Conseil de défense et de sécurité nationale" précise le Premier ministre dans un message sur twitter. 

Le chef du gouvernement qui s'est rendu sur place à dénoncé une "__attaque aussi lâche que barbare qui endeuille le pays tout entier" et un attentat "ignoble".  Jean Castex a également assuré que"La réponse du gouvernement sera ferme implacable et immédiate__". 

Le parquet antiterroriste a ouvert une enquête pour "assassinat et tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteurs terroriste criminelle" indique l'AFP. Cet attentat survient deux semaines après la décapitation de Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie dans un collège de Conflans-Saint-Honorine (Yvelines).