MENU
Accueil
Hugo Clement menacé de poursuites judiciaires pour avoir critiqué deux candidats de téléréalité
Écouter le direct
Le journaliste Hugo Clément - Pendant la marche pour le climat du 23/02/19 à Paris (Edouard Richard)
Le journaliste Hugo Clément - Pendant la marche pour le climat du 23/02/19 à Paris (Edouard Richard) ©AFP

Hugo Clement menacé de poursuites judiciaires pour avoir critiqué deux candidats de téléréalité

Le journaliste avait poussé un coup de gueule dimanche 25 octobre contre deux candidats de télé-réalité qui s'étaient filmés entrain de promener un singe en laisse et de caresser un crocodile muselé dans un zoo de Dubaï.

Sur internet, la cruauté envers les animaux est un sujet sensible qui enflamme rapidement les débats. Pour avoir critiqué le comportement de deux candidats de téléréalité, le journaliste Hugo Clement a reçu une mise en demeure et des poursuites judiciaires semblent être envisagées. 

C'est ainsi qu'une guerre médiatique a commencé entre Hugo Clement et Shauna Events, une société qui s'occupe de la carrière de Manon et Julien Tanti, ce couple made-in W9 qui s'affichait dimanche en compagnie d'animaux ligotés dans un Zoo à Dubaï. Choqué par ces images, le journaliste avait alors critiqué le comportement des candidats des Marseillais en postant un message sur son compte Twitter.

Très porté sur la cause animale, Hugo Clement n'a pas hésité à mentionner directement Magali Berdah, qui gère les relations presse des deux candidats de téléréalité pour la société Shauna Events qu'elle a fondé. 

Deux jours plus tard, Hugo Clement revient à la charge en publiant une mise en demeure qui lui a était adressé dans le cadre de cette polémique, "ils tentent de m'intimider mais ça ne marchera pas" affirme le journaliste. 

View this post on Instagram

Je viens de recevoir une mise en demeure de l’avocat de @magaliberdah et @shaunaevents. Ils essayent de m’intimider, en me menaçant d’un procès, pour que je supprime « toute publication concernant les faits où vous associez ma cliente », c’est-à-dire mon post de dimanche sur la visite de @manontanti et @julientantiplein dans un « zoo » de Dubaï, où ils se sont filmés en train de promener un singe en laisse, caresser un crocodile dont la gueule était maintenue fermée par du scotch, donner des biscuits à un ours en cage, jouer avec un bébé tigre enfermé... J’ai également indiqué, dans un premier temps, que @shaunaevents disait ne pas être « au courant » puis, dans un second temps, reprenant les mots prononcés par @magaliberdah dans sa story, qu’elle soutenait « à 100% » les deux candidats de télé-réalité et qu’elle estimait que leur comportement relevait de « la liberté d’expression ». Bref, j’ai simplement fait mon travail de journaliste pour informer sur une situation qui me paraît problématique. Mais, visiblement, @shaunaevents n’apprécie pas que l’on critique le comportement de ses influenceurs. Plutôt que de se désolidariser clairement de ce genre de pratique, l’agence préfère tenter de faire taire ceux qui la dérangent par la voie judiciaire. Évidemment, je ne céderai pas à ces pressions et continuerai ma mission d’information, que cela plaise ou non. NB : Surtout, n’envoyez pas de messages agressifs aux personnes citées ici. Les menaces et le harcèlement sont condamnables. Merci. ❤️

A post shared by Hugo Clément (@hugoclementk) on

Visiblement très impacté par les accusations et les messages haineux dont elle fut la cible suite à l'intervention d'Hugo Clement, Magali Berdah s'est exprimée dans une story Instagram publiée mardi 27 octobre. Au bord des larmes, la chroniqueuse de TPMP a déclaré " Ce que je reproche à Hugo Clément c'est de poster cette vidéo. Il a voulu dénoncer cette visite, très bien mais pourquoi me citer ? Pourquoi est-ce qu'on me fout dedans ? ".

Elle parle ensuite de ses discussions avec Hugo Clément, dans lesquels il lui conseille de condamner l'action de Manon Marsault et Julien Tanti : " Vous pouvez réagir en résiliant le contrat qui vous lie à ces deux personnes__. Cela serait un signal fort " lui demande le journaliste. Ce qui n'est pas du tout du goût de la fondatrice de Shauna Events : "parce que je ne veux pas obéir à Monsieur Hugo Clément alors je vais me faire défoncer sur les réseaux sociaux ? Mais vous êtes fous !", s'agace-t-elle. "C'est mon droit de me défendre aussi." insiste Magali Berdash qui dénonce une "manipulation médiatique".

De son côté, Hugo Clement a actualisé son fil Twitter avec un message dans lequel il précise que la fondatrice de Shauna Events reconnaissait que la vidéo des deux candidats de télé-réalité était "maladroite".