MENU
Accueil
La police saisie de la "drogue" qui était en fait... de la poudre de fraises
Écouter le direct
Photos de la Préfecture de Police - (prefpolice)
Photos de la Préfecture de Police - (prefpolice)

La police saisie de la "drogue" qui était en fait... de la poudre de fraises

Une analyse toxicologique a révélé que la drogue saisie par la police était de la poudre neutre.

La préfecture de Police de Paris a annoncé cette semaine avec fierté la saisie de drogue de synthèse, dans un atelier de conditionnement de produits stupéfiants (MDMA, ecstasy) à Saint-Ouen. Sauf que... la poudre était en fait celle des bonbons fraises Tagada. Alors que la police se réjouissait d'une "belle affaire" sur Twitter, elle avait annoncé avoir saisi pour un million d'euros de marchandise et avait placé deux personnes en GAV.

Après des analyses toxicologiques qui ont été effectuées le jeudi soir, le parquet de Bobigny a indiqué "que la poudre saisie dans l’appartement était une poudre neutre, ne relevant ni de produits stupéfiants ni de substance vénéneuse". Comme l'indique Le Parisien, une source proche de l'enquête a confié qu'il s’agissait de "fraises Tagada concassées".

Le receleur a finalement été relâché, mais il sera poursuivi pour recel de vol. Les enquêteurs ont tout de même mis la main sur 23 téléphones volés, une machine qui sert à confectionner des cachets de MDMA, et 800 euros en liquide.