MENU
Accueil
Le Covid augmente les inégalités et n'a aucun impact négatif sur la fortune des plus riches
Écouter le direct
Delphine, Bernard et Helene Arnault au défilé Louis Vuitton Paris Fashion Week 2020/2021 à Paris. (Bertrand Rindoff Petroff/Getty Images)
Delphine, Bernard et Helene Arnault au défilé Louis Vuitton Paris Fashion Week 2020/2021 à Paris. (Bertrand Rindoff Petroff/Getty Images) ©Getty

Le Covid augmente les inégalités et n'a aucun impact négatif sur la fortune des plus riches

L'ONG Oxfam vient de dévoiler son bilan annuel sur "Le virus des inégalités".

Ce n'est un secret pour personne : les riches sont de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus pauvres. Raggasonic le chantait déjà il y a plus de 20 ans et un sondage Oxfam vient de confirmer que rien n'a changé... Selon l'ONG, le coronavirus aurait même renforcé les inégalités en permettant aux gens riches de se remettre plus vite de la crise qu'aux autres. 

Dans son bilan annuel sur "Le virus des inégalités", Oxfam estime que les plus grosses fortunes mondiales se sont rapidement remises de la crise liée au Covid. Les dix milliardaires les plus riches ont même augmenté leurs fortunes de 540 milliards de dollars. 

Par exemple, la fortune de Bernard Arnault est passée selon Oxfam de 108 milliards (janvier) à 152 milliards (décembre) de dollars durant l'année 2020. 

Alors que la pandémie de coronavirus avait plongé le monde et donc l'économie globale dans la tourmente, l'ONG Oxfam a analysé la reconstruction de l'économie. Sans surprise, les plus grosses fortunes mondiales qui avaient perdu de l'argent se sont rapidement remises sur pied. Les plus modestes mettront quant à eux plusieurs années pour retrouver la totalité de leur pouvoir d'achat. 

Les banques à la rescousse des grosses fortunes

En seulement neuf mois, les 1 000 plus fortunés ont recouvré toutes leurs pertes "grâce à un soutien sans précédent des gouvernements pour leur économie", qui a permis au "marché boursier de prospérer" selon Oxfam. Selon les informations de France Inter, la banque UBS aurait confirmé ce constat : "depuis le mois de mars, les plans fiscaux d’urgence et les politiques monétaires ont permis une forte remontée des marchés financiers, permettant à la fortune des milliardaires de retrouver, dès 2020, des niveaux supérieurs à 2019" explique t-elle.

Toujours selon France Inter et les chiffres de l'ONG, les milliardaires français ont rapidement recouverts leurs déficits du mois de mars, Oxfam estime qu'ils ont gagné près de 175 milliards d'euros.

Les pauvres de plus en plus pauvres 

Pour les plus pauvres, au mieux, rien n'a changé. "Dans le même temps, le gouvernement a versé des milliards aux entreprises sans fixer aucune contrepartie contraignante", souligne Oxfam, "Comme par exemple des revalorisations salariales pour les travailleur-se-s en première ligne, l’interdiction de verser des dividendes en temps de crise ou encore des mesures écologiques.". Résultat des courses : la pauvreté gagne du terrain en France en 2020.  Le rapport avance des chiffres alarmants  :  Le nombre de bénéficiaires de l'aide alimentaire est estimé à plus de 8 millions de personnes à l’automne 2020 et le nombre d'allocataire du RSA a augmenté de 8,5 % entre octobre 2019 et octobre 2020. L'ONG explique que ces français défavorisés mettront plus de 10 ans pour se remettre de cette crise, et que moins de 1 % du plan de relance est dédié à la lutte contre la pauvreté.