MENU
Accueil
Indonésie : bloqués dans une maison hantée pour non-respect du confinement
Écouter le direct
Maison à Colchester, Essex, Angleterre - BuildPix
Maison à Colchester, Essex, Angleterre - BuildPix ©Getty

Indonésie : bloqués dans une maison hantée pour non-respect du confinement

Pour dissuader la population indonésienne de sortir de chez elle, une cheffe de l'île de Java a décidé d'enfermer les contrevenants dans une maison hantée pour non-respect du confinement.

Une solution originale est utilisée du côté de l'Indonésie, le confinement a été décrété pour deux semaines et pour punir les habitants qui sortiraient de chez eux, une cheffe du département de Sragen, sur l'île de Java fait appel aux croyances basées sur le folklore indonésien et aux forces paranormales pour dissuader les habitants de sortir :

S'il y a une maison vide et hantée dans le village, mettez-y des gens et enfermez-les !

La responsable a publié un décret dans ce sens, pour réguler l'afflux d'indonésiens venant de Jakarta dans la région de Sragen, c'est un peu l'équivalent de l'exode parisien vers la Normandie ou la Vendée... Ainsi, une équipe de responsable locaux a été montée et leur mission : identifier les maisons abandonnées considérées comme hantées. On n'en sait pas plus sur les techniques de détections et c'est bien dommage.

Dans le village de Sepat, situé non loin de Sragen, des lits séparés par des rideaux ont été installés dans une maison réputée pour ses esprits. Pour s'assurer que les contrevenants ne s'enfuient pas précipitamment de la maison hantée, toutes les portes ont été fermées de l'extérieur, la nourriture et les autres produits de première nécessité sont fournis par les autorités.

Plusieurs personnes y ont élu domicile pour le reste de la quarantaine, un gardien veille au grain :

Le surveillant veille au bon déroulé du confinement dans la maison hantée - ANWAR MUSTAFA / AFP
Le surveillant veille au bon déroulé du confinement dans la maison hantée - ANWAR MUSTAFA / AFP ©AFP

Un des "prisonniers" a indiqué qu'il n'avait rencontré aucune entité mais il reste sur ses gardes :

Mais on verra bien la suite des événements...

Il concède, philosophe, que ce dispositif "est pour le bien de tous, j'ai appris ma leçon".