MENU
Accueil
Harvey Weinstein condamné à 23 ans de prison pour viol et agression sexuelle
Écouter le direct
Harvey Weinstein, février 2020 (JNI/Star Max)
Harvey Weinstein, février 2020 (JNI/Star Max) ©Getty

Harvey Weinstein condamné à 23 ans de prison pour viol et agression sexuelle

La sentence vient de tomber, Harvey Weinstein est condamné à 23 ans de prison.

Mercredi 11 mars, sera un jour à marquer d'une pierre blanche, trois ans après les débuts du mouvement #Metoo. Au quinzième étage du tribunal criminel de Manhattan, le juge James Burke a condamné Harvey Weinstein à 23 ans de prison. Si le producteur avait déjà été reconnu coupable de viol et d'agression sexuelle par un jury de Manhattan, le 25 février, tout le monde attendait que le juge de la Cour suprême de New York rende son verdict.

Une avancée sans précédent

L'ancien producteur, âgé de 68 ans écope de vingt ans pour agression sexuelle avec violence à l'encontre de Mimi Haleyi, ancienne productrice de cinéma, à qui l'homme avait imposé un cunnilingus alors qu’elle avait ses règles en 2006. Les trois ans supplémentaires viennent de la peine pour viol au "troisième degré" envers une personne incapable de donner son consentement, contre Jessica Mann, en 2013. Alors que les avocats de l'accusé réclamaient un verdict minimal de cinq ans, en raison de l’état de santé de leur client ("Compte tenu de son âge toute peine supérieure au minimum légal () équivaudrait à une condamnation à perpétuité."), il est très probable qu'Harvey Weinstein finisse ses jours en prison. 

L'avocate des victimes Gloria Allred (Roy Rochlin)
L'avocate des victimes Gloria Allred (Roy Rochlin) ©AFP

Pour Gloria Allred, l'avocate de plusieurs des victimes du producteur, cette condamnation est une véritable avancée "Pour tous ceux qui agressent encore des femmes, qui veulent prendre le grand risque de s'en prendre à elles en pensant qu'ils s'en sortiront, ce pari ne paiera plus. Et si vous êtes une personnalité éminente, n'attendez rien d'autre qu'une justice équitable". 

Cette peine lourde est un geste symbolique, mais avant tout extrêmement fort, qui condamne l'impunité qui a régné sur Hollywood pendant plusieurs années, provoquant des larmes de joie chez les victimes. 

Le mannequin Tarale Wulff en pleurs après le verdict (Jeenah Moon)
Le mannequin Tarale Wulff en pleurs après le verdict (Jeenah Moon) ©AFP

Alors qu'en France, les viols et les agressions sexuelles, ainsi que la place des femmes ébranle le 7ème art, les Etats-Unis tournent doucement une page de cette sombre histoire qui a secoué Hollywood depuis 2017.