MENU
Accueil
Grenoble : la vidéo choc des "dealers" armés était en fait un clip de rap
Écouter le direct
Le clip Chicagre de CORBAK HOOD.
Le clip Chicagre de CORBAK HOOD.

Grenoble : la vidéo choc des "dealers" armés était en fait un clip de rap

Après avoir suscité beaucoup de réactions, on apprend finalement que la vidéo des vendeurs de stupéfiants dans le quartier Mistral à Grenoble, était une mise en scène pour un clip.

Dans la soirée du mercredi 26 août, dans un quartier de Grenoble, une opération de police avait été menée, suite à la diffusion d'une vidéo dans laquelle on y voyait des dealers lourdement armés. La vidéo était rapidement devenue virale et les images avaient suscité une réaction du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin qui parlait d'un "ensauvagement d'une minorité de la société."

Sauf qu'aujourd'hui (1er septembre), on apprend en fait que ces images étaient juste une mise en scène volontaire, avec des fausses armes et de la fausse drogue, dans le cadre du tournage d'un clip de rap. Le rappeur en question, Corbak Hood, a dévoilé son clip ce 31 août, dans lequel on peut y voir les mêmes personnes avec les mêmes armes. D'ailleurs, au tout début du clip, le rappeur a inclu un bout de séquence de BFMTV qui avait traité l'information.

Une enquête a toutefois été ouverte et confiée à la PJ de Grenoble. Pour l'instant, Eric Piolle, le maire de Grenoble ne souhaite pas réagir, comme l'indique France Bleu. Les enquêteurs vont entendre les auteurs du clip afin de connaître la nature exacte des armes, et la drogue exposée dans la vidéo. Mais aussi pour connaître le lien entre les vidéastes et les trafiquants du quartier.

Le rappeur a finalement été placé en garde à vue ce mercredi 2 septembre.