MENU
Accueil
Gaz hilarant : vers une amende de 15 000 euros ?
Écouter le direct
Gaz Hilarant
Gaz Hilarant ©AFP

Gaz hilarant : vers une amende de 15 000 euros ?

Un texte de loi qui devrait encadrer la vente de protoxyde d’azote.

Souvent utilisées en cuisine pour faire notamment de la crème chantilly, il n’est plus rare de voir les capsules de protoxyde d’azote utilisées par les plus jeunes comme capsule de gaz hilarant. Un texte de loi devrait être proposé ce jeudi 25 mars 2021 à l’Assemblée nationale, où les députés vont débattre d’une loi visant à encadrer la vente des capsules.

En effet l’utilisation de ces capsules à des fins hilarantes s’avère très dangereuse et peut entraîner des atteintes neurologiques sévères. Avec une augmentation du nombre d’intoxications, notamment chez les jeunes, ces dernières années, l’assemblée nationale a décidé de réagir. 

La proposition de loi devrait interdire la vente de protoxyde d’azote aux mineurs, mais aussi encadrer la vente à tous les publics, la création d’un délit passible d’une amende de 15 000 euros, enfin prévenir des risques avec des campagnes de sensibilisation, notamment dans les collèges et lycées.

Une loi qui devrait passer sans problème avec un futur passage au Sénat qui pourra éventuellement le compléter de nouveaux amendements.