MENU
Accueil
François Hollande sur le cannabis : "il faut légaliser, pour mieux contrôler"
Écouter le direct
François Hollande - (photo : Chesnot)
François Hollande - (photo : Chesnot) ©Getty

François Hollande sur le cannabis : "il faut légaliser, pour mieux contrôler"

François Hollande veut légaliser le cannabis.

Les débats sur la légalisation du cannabis semblent s'accélérer, alors que l'Allemagne est en train de le dépénaliser.

Un ancien président dans l'interview Sandwich de Konbini ? On n'y aurait pas cru sans le voir de nos propres yeux. Et pourtant, François Hollande s'est prêté au jeu, ponctuant ses anecdotes personnelles d'un discours de fond sur la légalisation du cannabis. Parmi les voix qui s'élèvent pour autoriser la consommation de chanvre, on peut désormais compter François Hollande. L'ancien chef de l'Etat a clairement exprimé son opinion et a affirmé qu'il était pour la légalisation du cannabis.

Légaliser pour mieux surveiller

Ainsi, le prédécesseur d'Emmanuel Macron se confie : selon lui, il n'a jamais vraiment eu d'appétit pour les "sandwichs" (comprendre : les joints de cannabis), mais son frère en a consommé plus d'un, et certaines de ses connaissances également "qui n'avaient aucun problème". Pour Hollande, "il y a des consommateurs dans toutes les catégories de la société", pas seulement parmi les jeunes, et même s'il dit ne l'avoir jamais constaté par lui-même, probablement aussi parmi les politiques.

François Hollande regrette le commerce illégal

S'il ne se dit "pas favorable" à la consommation de cannabis, il regrette le commerce illégal qui a "gangréné des quartiers" selon lui, et affiche vouloir trouver une solution. Comparant la situation française à celle de l'Allemagne, il affirme vouloir "conjuguer les efforts européens" pour la légalisation, qui doit selon lui être accompagnée d'une dépénalisation. Plutôt que d'ignorer l'importance de la consommation de la substance, celui-ci pense que la légalisation permettrait d'adresser le problème et réguler sa circulation, ainsi que de mieux surveiller et protéger les consommateurs.

Alors, l'opinion de François Hollande reflète-t-elle un changement de point de vue et une prochaine légalisation en France ? En tout cas, c'est une certaine pierre dans l'édifice, car on connaît le poids des paroles d'un ancien chef de l'Etat.