MENU
Accueil
En plein confinement, il organisait des soirées dans sa discothèque clandestine
Écouter le direct
DJ Claude VonStroke, Ibiza - Joseph Branston
DJ Claude VonStroke, Ibiza - Joseph Branston ©Getty

En plein confinement, il organisait des soirées dans sa discothèque clandestine

Un homme a aménagé dans son sous-sol, une discothèque clandestine de 140m².

Confinement ou pas, ça n'a pas posé de problèmes à un habitant du Gard pour faire la fête dans sa discothèque clandestine, on vous explique. 

C'est la gendarmerie du Gard qui relaie cette affaire, tout part d'une intervention plutôt commune, une dame a fait appel pour des violences conjugales faites à son domicile par son compagnon. Ainsi, la gendarmerie se rend sur place pour constater les faits avec la femme en question et son conjoint qui était sous l'emprise de stupéfiants. L'homme en question assume les accusations.

Lorsque les gendarmes visitent le domicile, une surprise de taille les attend au sous-sol. Ils découvrent une discothèque de 140m² parfaitement équipée. Table de mixage, bar de pole dance, néons, bar, tout est réuni pour faire la fête. Bien sûr, son existence était inconnue et complètement illégale. L'homme y faisait des soirées payantes pouvant accueillir jusqu'à 100 personnes. 

Et sa dernière fête date de fin mars, Coronavirus ou pas, rien ne pouvait l'arrêter dans sa boîte de nuit cachée ! Plus sérieusement, un procès pour travail dissimulé et violences conjugales se tiendra prochainement et 19 000€ de matériels ont été saisi.