MENU
Accueil
Débattle : bilan du télétravail
Écouter le direct
Débattle
Débattle ©Radio France

Débattle : bilan du télétravail

L'épidémie de coronavirus a forcé des millions de personnes à travailler à la maison. Ne plus perdre son temps dans les transports, bosser en pantoufles et organiser sa journée comme on le souhaite ça peut faire rêver mais pour d’autres ça peut vite virer au cauchemar...
Débattle du 01 avril 2020

Visios, conf-call, d’isolement et de manque de repères, le télétravail c’est un nouveau rythme à trouver, qu’on soit confiné seul, en couple ou en famille. Aujourd’hui en France, il y a 8 millions 400 000 personnes qui peuvent travailler à distance depuis chez elles. La moitié ce sont des cadres, les autres sont employés qualifiés ou ce qu’on appelle des professions intermédiaires, comme les profs. De l’autre côté, il y a 18 millions 800 000 salariés, ouvriers ou employés qui sont obligés de travailler sur le terrain : par exemple les chauffeurs-livreurs, caissiers, routiers, préparateurs de commande, conducteurs de bus ou métro, personnel soignant, etc. Le télétravail a explosé avec le coronavirus, et ça pose plein de questions : les inégalités donc, mais aussi ce qui va se passe après : est-ce qu’on va changer notre manière de travailler ? Le télétravail, est-ce que ça marche, est-ce que c’est une expérience positive ?

Notre invitée : Fanny Lederlin, philosophe, doctorante, auteure de Les dépossédés de l'open space : Une critique écologique du travail