MENU
Accueil
Daniel Radcliffe tacle J.K Rowling suite à ses tweets transphobes
Écouter le direct
J.K Rowling ( Samir Hussein) et Daniel Radcliffe (Ferdaus Shamim)
J.K Rowling ( Samir Hussein) et Daniel Radcliffe (Ferdaus Shamim) ©Getty

Daniel Radcliffe tacle J.K Rowling suite à ses tweets transphobes

L'acteur qui joue Harry Potter a pris position sur le site de l'association Trevor Project qui vient en aide aux jeunes LGBTQ.

Décidément, Harry Potter est sur toutes les lèvres en ce moment. Pendant le confinement, tous les films de la saga ont été diffusés sur TF1, mettant du baume au cœur à tous les fans. Seulement, ce week-end, c'est sur une note moins joviale que l'auteure de la franchise J.K. Rowling a fait parler d'elle. La romancière de 54 ans a été accusée de transphobie sur les réseaux. 

J.K Rowling accusée de ne pas reconnaître les personnes transsexuelles

Tout est parti d’un article qu’elle a retweeté qui s’intitule "Créer un monde post-Covid pour les personnes qui ont leur règle". Sauf que J.K. Rowling a répondu à l’article en sous-entendant que les personnes qui ont leur règle sont tout simplement les femmes, des propos qui ont mis le feu aux poudres à la communauté LGBT. 

Ils ont reproché à l’auteur de nier l'existence des personnes transsexuelles. J.K. Rowling a tenté par la suite de se justifier maladroitement dans une série de tweet :

"Je respecte le droit de chaque personne trans de vivre de façon authentique et confortable. Je marcherais avec vous si vous étiez victime de discrimination en raison de votre transsexualité. En même temps, ma vie a été façonnée par le fait d'être une femme. Je ne pense pas que ce soit odieux de le dire"

Des explications qui n’ont pas du tout plu, et qui n'ont pas mis fin à son gros bad buzz. Son nom a carrément été mentionné plus de 800 000 mille fois sur Twitter ce week-end. 

Daniel Radcliffe réagit  

Et cette nuit, ça a été au tour de l'acteur anglais Daniel Radcliffe de prendre la parole concernant les propos de l'auteur. Dans une lettre ouverte sur le site de l'association Trevor Project, il a répondu à J.K Rowling de façon calme en prenant clairement position :

"J'ai conscience que certains médias voudront sans doute présenter ça comme une bagarre entre J.K. Rowling et moi, mais ce n'est vraiment pas le sujet, ni ce qui est important en ce moment. Les femmes trans sont des femmes. Toute déclaration contraire efface l'identité et la dignité des personnes transgenres et va contre tous les conseils donnés par les associations de santé professionnelles qui ont bien plus d'expertise sur le sujet que J.K. Rowling ou moi-même."

Daniel Radcliffe est même allé jusqu'à s'excuser pour les fans de la saga qui ont pu se sentir offensé : "A tous ceux qui sentent que leur expérience des livres a été ternie ou diminuée, je suis vraiment désolé pour la peine que ces commentaires vous ont causé__. J’espère que vous ne perdrez pas de vue ce qui avait de la valeur dans ces histoires pour vous. Si ces livres vous ont appris que l’amour est la plus puissante des force de l’univers, une force qui peut tout affronter; s’ils vous ont appris que la force se trouve dans la diversité, et que les idées dogmatiques de pureté mènent à l’oppression de groupes vulnérables; (...) Et c’est sacré. Et à mon sens, personne ne peut y toucher. Il signifie pour vous ce qu’il signifie pour vous, et j’espère que ces commentaires ne vont pas entacher ça". 

Des accusations déjà présentes 

Un message fort et important, surtout en ces temps où l'union est maître mot. Il faut dire que ce n’est pas la première fois que J.K. Rowling trempe dans ce genre de polémique. 

C’était déjà le cas en décembre dernier quand elle a soutenu une chercheuse anglaise ayant eu des propos transphobes, mais aussi quand elle a affirmé que le personnage de Dumbledore était gay, alors que ça n’avait jamais été mentionné dans les livres et les films. Beaucoup y ont vu une sorte d’opportunisme de la part de la romancière.