MENU
Accueil
Coronavirus : l'état ne distribuera pas de masques gratuits aux élèves
Écouter le direct
Emmanuel Macron durant son meeting pour la santé
Emmanuel Macron durant son meeting pour la santé ©AFP

Coronavirus : l'état ne distribuera pas de masques gratuits aux élèves

Le gouvernement a décidé qu'il ne fournirait pas de masques aux élèves de plus de 11 ans à partir du 1er septembre. Un choix paradoxale qui va faire polémique.

Devenue obligatoire dans les lieux clos, en extérieur dans certaines communes, en entreprise, et maintenant au collège, la prise en charge des masque par l'état est clairement une question publique. 

Il faisait d'ailleurs office d'un débat sur BFM mais malheureusement à l'issue du Conseil de défense sanitaire qui s'est tenu au palais de l'Élysée ce mardi 25 août, le gouvernement a réaffirmé que l'État n'avait pas vocation à fournir des masques à tous les Français pour faire face à la crise sanitaire du Covid-19... 

Emmanuel Macron a seulement insisté sur des règles claires pour permettre à chacun de reprendre en confiance.

Un discours contradictoire alors que tout le monde cherche à éviter une second vague, de ce virus qui vient d'enregistrer 4 900 nouveaux cas en 24heures.

Une question financière importante

À presque un euro alors qu'ils ne coûtent que quelques centimes à fabriquer, on aurait pu s'attendre à ce que l'État français assure la protection sanitaire de ses habitants en garantissant des masques pour tous dans les écoles pour les élèves de plus de 11 ans, mais il s'agirait d'une dépense trop élevée, 15 milliards d'euros par ans si l'état payer tous les masques... Dans les entreprises, la fourniture des masques restera à la charge des employeurs. 

Heureusement le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer a confirmé que le masque pourra au cas par cas être fourni gratuitement aux familles "en grande difficulté", tout en estimant que le masque est une fourniture de rentrée scolaire comme les autres.

Une dépenses supplémentaire dont se passerait bien les foyers français déjà très impacté financièrement.