MENU
Accueil
CBD : le gouvernement veut interdire la vente de fleurs et de feuilles brutes
Écouter le direct
Fleurs de CBD séchées
Fleurs de CBD séchées ©AFP

CBD : le gouvernement veut interdire la vente de fleurs et de feuilles brutes

Le gouvernement français revoit sa politique en matière de CBD.

Le gouvernement français a annoncé cette semaine un ajustement de sa politique en matière de cannabidiol. Un "projet d'arrêté" entend encadrer sa production et son exportation, tout en interdisant la consommation des fleurs et feuilles brutes selon l'AFP. Le projet d'arrêté est publié depuis mercredi. 

Pour répondre à la législation européenne

En novembre 2020, la Cour de justice de l'Union Européenne (CJUE) avait rejeté l'interdiction du CBD en France et avait déclaré que la libre circulation des marchandises au sein de l'Union européenne s'appliquait à ce produit. 

Mais pour des motifs "d'ordre public", le gouvernement entend interdire la consommation des fleurs et des feuilles brutes de cette substance. Le texte explique que : "Pour préserver la capacité opérationnelle des forces de sécurité intérieure de lutter contre les stupéfiants, celles-ci doivent pouvoir discriminer simplement les produits__, afin de déterminer s’ils relèvent ou non de la politique pénale de lutte contre les stupéfiants". En résumé : des entreprises cultiveront et feront du business avec le CBD, mais il sera interdit d'en consommer les fleurs.

En mai dernier, le gouvernement avait déjà fait part de son envie de légaliser seulement les produits dérivés type : aliments, huiles, cosmétiques et autres e-cigarettes à base de CBD.

Les professionnels du CBD enragent

Dans un communiqué, l'union des professionnels du CBD réplique : "L’Etat manifeste son indifférence pour le bien-être et la condition sanitaire d'innombrables usagers et menace l’activité de plusieurs milliers de commerces".