MENU
Accueil
Anissa : "Hâte de voir comment ce match de NBA à Paris va se passer !"
Écouter le direct
Les finalistes du tournoi "Paris The Ring" autour de Giannis Antetokounmpo
Les finalistes du tournoi "Paris The Ring" autour de Giannis Antetokounmpo ©Radio France

Anissa : "Hâte de voir comment ce match de NBA à Paris va se passer !"

Après les speakers français Vincent Royet et Benjamin Clément, dans la série heureux élus nous avons Anissa. La jeune femme de 25 ans, originaire du 14e arrondissement de la capitale, dansera ce vendredi soir à l’occasion du premier match de saison régulière NBA en France.

Dans le cadre de la promotion de la culture basket à Paris en marge du match de ce  vendredi 24 janvier (21 heures) opposant les Hornets de Charlotte au Bucks de Milwaukee à Bercy, Nike annonçait en décembre dernier la création d’une Ligue de basket du Grand Paris appelée "The Paris Ring." Concrètement, cette dernière ressemble en tous points à la NBA à l’exception qu’il s’agit ici de 3 contre 3.

Après quatre dates de qualifications (le 22 décembre pour le Nord-Ouest , le 23 décembre pour le Nord-Est , le 29 décembre pour le Sud-Ouest et le 30 décembre pour le Sud-Est le 30/12) ayant mis à l’épreuve plus de 350 participants (filles et garçons) et après plusieurs semaines d'entrainement pour les finalistes de chaque division, les play-offs ont célébré les grands gagnants de la ligue du Grand Paris mercredi 22 janvier au gymnase Jean Jaurès dans le XIXe arrondissement de Paris avec Giannis Antetokounmpo en guest.

Outre la balle orange, des shows de danse étaient organisés avec, à la clé, une place pour danser à l’AccorHotel Arena à l’occasion du NBA Paris Game. Pour Mouv’, Anissa revient sur cette aventure.

Mouv' : C’est quoi ton parcours ?

Je danse depuis que j’ai l’âge de 5 ans. J’ai commencé avec le classique puis le modern jazz avant de rentrer dans l’underground dès l’âge de 10 ans. Le hip-hop c’est toute ma vie. J’ai d’ailleurs mon propre groupe appelé Ghetto Style. J’ai longtemps dansé pour la Sexion d’Assaut, avec qui j’ai déjà fait de la scène.

La NBA, c’est presque une suite logique alors ?

J’ai déjà fait de la scène, mais c’est la première fois que je vais me produire à Bercy, qui plus est à l’occasion d’un événement sportif comme celui du vendredi soir. On a répété la veille à Noisy-Champs avec les sept danseuses qui m’accompagnent. On a rendez-vous vendredi à 14h30 pour les répétitions grandeur nature. On en saura plus à ce moment-là sur notre passage.

Peux-tu revenir un peu sur cette connexion avec la grande Ligue ?

Elle s’est faite via Nike. J’ai déjà travaillé avec eux sur des événements dans Paris notamment pour un flash-mob à la Villette. C’était la folie. Ça s’était super bien passé ! Du coup, mes managers ont pensé à moi lorsque la marque a lancé le projet "The Paris Ring." Dès le 11 janvier, on a su que dans le cadre de cette compétition de basket, un show pour le match de NBA à Paris était à gagner. J’ai donc monté une équipe spécialement pour l’occasion. Trois autres chorégraphes ont eux aussi monté leur équipe de danse, mais c’est nous qui avons gagné.

Comment ça se passe depuis la victoire ?

Comme d’habitude, les répétitions en plus. En vrai si ça ne tenait qu’à moi on ne se serait même pas entraîné. Mais j’intègre pour le spectacle de ce soir les trois autres chorégraphes contre qui on concourrait dans le cadre de "The Paris Ring." On a hâte d’y être ne serait-ce que pour découvrir le moment où l’on va danser et aussi parce que ça va être une première. J’ai beau avoir l’habitude de la scène, je n’ai jamais fait Bercy. Surtout pas dans ces conditions. Par ailleurs Bercy n’a jamais accueilli de match officiel de NBA. C’est donc un soir de premières. J’ai hâte de voir comment ça va se passer !