MENU
Accueil
Affaire Mila : Emmanuel Macron réaffirme le "droit au blasphème"
Écouter le direct
Emmanuel Macron en Pologne le 4 février 2020 (SOPA Images)
Emmanuel Macron en Pologne le 4 février 2020 (SOPA Images) ©Getty

Affaire Mila : Emmanuel Macron réaffirme le "droit au blasphème"

Le président s'est exprimé au sujet de l'affaire Mila.

L'affaire Mila agite la France depuis maintenant quelques semaines. Il s'agit d'une adolescente ayant proféré des insultes envers la religion musulmane au travers d'une vidéo postée sur les réseaux sociaux. Après avoir entendu parler de l'affaire dans plusieurs médias nationaux, le président Emmanuel Macron s'est exprimé sur le sujet dans un entretien accordé au Dauphiné Libéré et aux journaux du groupe Ebra. 

La jeune femme avait été dans l'obligation de quitter son lycée, suite à de nombreuses menaces de mort à son égard. 

Le chef du gouvernement a donc indiqué : "Dans ce débat, on a perdu de vue que Mila est une adolescente. On lui doit donc une protection à l’école, dans sa vie quotidienne, dans ses déplacements. L’Etat a pris ses responsabilités." Il a également rappelé le droit de chacun au blasphème : "Je sépare cet impératif de la question sur la critique des religions. La loi est claire : nous avons droit au blasphème, à critiquer, à caricaturer les religions. L'ordre républicain n'est pas l'ordre moral". 

Il a aussi tenu à préciser que l'incitation à la haine était, quant à elle, condamnable.