MENU
Accueil
Accès au logement : le constat accablant sur les exigences discriminatoires des propriétaires
Écouter le direct
Main avec clé - Maria Ziegler - Unsplash
Main avec clé - Maria Ziegler - Unsplash

Accès au logement : le constat accablant sur les exigences discriminatoires des propriétaires

Selon un nouveau rapport de SOS Racisme, près de la moitié des agences immobilières acceptent les exigences discriminatoires de leurs clients.

La question de l'accès au logement est décidément toujours d'actualité : selon SOS Racisme, 48,50% des agences immobilières acceptent les exigences discriminatoires de leurs clients.

Un rapport inquiétant : selon un testing réalisé par SOS Racisme auprès de 136 agences immobilières, près de la moitié d'entre elles ont répondu positivement à des demandes discriminatoires. Sur la centaine d'agences contactées par l'association, dont les membres se faisaient passer pour des propriétaires, 48,50% on accepté d'enregistrer les critères racistes et discriminatoires demandés par les faux clients de SOS Racisme.

Un racisme criant

SOS Racisme regrette ainsi de constater que des personnes arabes ou noires, dont le statut pourrait correspondre à certains appartement, *"ont une chance sur deux de contacter une agence qui accepterait de pratiquer ou de laisser pratiquer une discrimination à leur endroit",* malgré les nombreux dispositifs mis en place pour éviter cette dure réalité.

Plus inquiétant encore, sur l'échantillon contacté par l'association, une agence sur quatre ne fait pas de sélection mais laisse les propriétaires sélectionner les profils, en évinçant "les profils dits arabes ou noirs afin d'éviter les problèmes de voisinages".

Alors que les prix des logements explosent et que l'accès au logement est toujours plus difficile, ce rapport vient rappeler les inégalités criantes qui existent encore dans notre société.