MENU
Accueil
Spotify teste une nouvelle formule d’abonnement, moins chère
Écouter le direct
Une femme marche avec des écouteurs (illustration par : Artyom Geodakyan\TASS via Getty Images)
Une femme marche avec des écouteurs (illustration par : Artyom Geodakyan\TASS via Getty Images) ©Getty

Spotify teste une nouvelle formule d’abonnement, moins chère

Une nouvelle formule d'abonnement à bas prix est actuellement testée en Amérique par Spotify.

Alors qu'il a récemment enrichi son catalogue d'options avec une nouvelle fonctionnalité, le géant service suédois de streaming musicale continue de perfectionner ses services d'abonnement et se concentre actuellement sur un nouveau plan pour ses utilisateurs : Spotify Plus. Comme le rapporte The Verge, cette offre plus serait une combinaison de ses offres gratuites et premium. 

capture écran de l'offre Spotify Plus
capture écran de l'offre Spotify Plus
capture écran de l'offre Spotify Plus
capture écran de l'offre Spotify Plus

0,99$ par mois

À ce prix là, votre confort d'écoute sera encore un peu perturbé par des spots publicitaires mais il n'y aura aucune limite sur le nombre de musique que vous pouvez jouer par heure. On pourra aussi être libres de choisir les chansons que l'on souhaite écouter.

"Nous travaillons toujours à améliorer l'expérience Spotify et nous effectuons régulièrement des tests pour éclairer nos décisions. Nous testons actuellement un plan d’abonnement financé par la publicité auprès d’un nombre limité de nos utilisateurs. Certains tests finissent par ouvrir la voie à de nouvelles offres ou améliorations, tandis que d’autres ne permettent que de tirer des enseignements", prévient Spotify, qui pourrait ne pas officialiser cette formule dans le cas où elle ne plairait pas. 

Actuellement, quatre offre sont proposées aux utilisateurs allant de 4,99 euros à 15,99 euros par mois. L'objectif de cette nouvelle proposition serait de fidéliser de nouveaux auditeurs, encore un peu frileux à l'idée de prendre un abonnement. À savoir que l'écoute musicale sur les plateformes très privilégiée dans les transports, a fortement diminuée avec le confinement. Cette offre en plus devrait logiquement trouvé sa place en Europe.