MENU
Accueil
Wu-Tang Clan : un imposteur condamné pour s'être fait passer pour un membre du groupe
Écouter le direct
GZA, Inspectah Deck, U-God and RZA du Wu-Tang Clan - Festival Rio Fest (Isaiah Trickey)
GZA, Inspectah Deck, U-God and RZA du Wu-Tang Clan - Festival Rio Fest (Isaiah Trickey) ©Getty

Wu-Tang Clan : un imposteur condamné pour s'être fait passer pour un membre du groupe

Un imposteur condamné à une lourde peine pour avoir prétendu être un membre du Wu-Tang Clan.

Fin de comédie pour Walker Washington, l'homme qui s'est fait passer pour un membre du célèbre Wu-Tang Clan. En effet, l'homme de 53 ans est ce qu'on appelle un "scam artist", un escroc qui a réussi à obtenir des avantages de nombreux hôtels de luxe.

Un plan bien monté 

Accompagné d'un autre imposteur, Aaron Barnes-Burpo, âge de 29 ans, Walker Washington se faisait passer pour un membre du groupe de rap culte des années 90, le Wu-Tang Clan, auprès d'hôtels de luxes afin de profiter de leurs services les plus prestigieux à moindre frais. Comme le rapporte la chaîne NBC News, les autorités comptabilisent 19 établissements victimes de l'arnaque comme des hôtels et des services de location de limousine pour une dette qui s'élève à 300 000 dollars. 

Démasqués pour avoir été trop gourmands

Un plan relativement bien monté car basé sur la crédulité des victimes, notamment les responsables d'hôtels persuadés d'avoir affaire aux légendes du rap et de pouvoir profiter de leur notoriété, seulement comme le dit le dicton : la gourmandise est vilain défaut. C'est ainsi que l'arnaque prit fin le 21 novembre 2019, lorsque les deux imposteurs tentent de réserver une dizaine de chambres d’hôtels en se faisant passer pour le groupe : sceptique, l'équipe de l'hôtel alerte le FBI qui vérifie auprès de Roc Nation et confirme par la suite qu'il s'agissait bien d'une fraude. Condamnés il y a quelques jours, Walker Washington et son acolyte écopent d'une peine de 8 ans pour fraude et 300 000 dollars de dédommagement.