MENU
Accueil
The Weeknd et Kendrick Lamar : un groupe de rock les accuse de plagiat
Écouter le direct
Kendrick Lamar au Tycoon Music Festival (Prince Williams) & The Weeknd lors de la premier de "Uncut Gems" (Phillip Faraone)
Kendrick Lamar au Tycoon Music Festival (Prince Williams) & The Weeknd lors de la premier de "Uncut Gems" (Phillip Faraone) ©Getty

The Weeknd et Kendrick Lamar : un groupe de rock les accuse de plagiat

Kendrick Lamar et The Weeknd, pointés du doigt pour le titre "Pray for me" issu de la bande originale du film "Black Panther".

Le groupe de rock de Brooklyn Yeasayer accuse les deux artistes d'avoir plagié leur titre Sunrise, sorti en 2007. C'est ce qu'ont dévoilé les médias américains TMZ et Pitchfork, avec des documents à l'appui. 

Dès le début de ce titre, on entend une chorale de voix masculines, chantant très haut. C'est cette partie-là qui, selon le groupe new-yorkais, aurait été reprise dans le titre Pray for me. Yeasayer l'a décrit comme "un ensemble de voix masculines chantant à la plus haute de leurs tonalités, avec un vibrato animé et impulsé." Elle serait présente 8 fois dans le morceau. On identifie en effet assez facilement les passages "légèrement modifiés" d'après Yeasayer, qui se répètent à partir de 2 minutes 10' dans le titre.

De nombreuses personnes sur le banc des accusés

The Weeknd et Kendrick Lamar ne sont pas les seuls à être envoyés devant la justice par Yeasayer. D'après le document publié par Pitchfork, les producteurs Doc McKinney et Frank Dukes sont aussi accusés, tout comme le label Top Dawg entertainment et deux autres maisons du groupe Universal Music. Le groupe de rock demande à la justice les bénéfices générés par Pray for me, ainsi que des dommages pour violation des droits d'auteur. 

On se souvient du tollé qu'avait provoqué le plagiat d'un titre de Marvin Gaye par Robin Thicke et Pharrell Williams sur Blurred Lines. Les deux chanteurs avaient été condamnés à verser 5 millions de dollars aux héritiers du défunt artiste. Récemment, c'est Justin Bieber qui a été accusé d'avoir plagiat une musique, qui était en fait libre de droit.