MENU
Accueil
T.I. dénonce les abus sexuels et le trafic d’êtres humains dans son clip avec Teyana Taylor
Écouter le direct

T.I. dénonce les abus sexuels et le trafic d’êtres humains dans son clip avec Teyana Taylor

Un an après la sortie de son album "Dime Trap", T.I. lance avec Teyana Taylor un court métrage dénonciateur des violences à Atlanta, à travers les morceaux “You” et “Be There”.

Un début de clip poignant avec un message prononcé par le gouverneur de l’État de Géorgie, Brian Kemp : "la ville d’Atlanta est devenue une plaque tournante du trafic d’êtres humains. Des enfants innocents sont simplement vendus pour du sexe. Des personnes diaboliques commettent de mauvaises actions juste pour faire du profit. 

Teyana Taylor et T.I dans le clip "You (Be There)"

Teyana Taylor et T.I, ayant déjà été collègues au cinéma, jouent un couple de mercenaires armés luttant contre les violences et abus sexuels, notamment dans leur État, en Géorgie. Aux informations, on peut voir que le violeur d’un enfant de 12 ans est en fuite. T.I prononce des mots poignants : "Il y a des gens sur Terre qui n'ont pas besoin d'être ici… Certains méritent juste de mourir.". Le couple décide d’agir pour leur communauté.

Des images violentes où l’on voit notamment Teyana Taylor entrer dans une église et tuer un pasteur reconnu coupable de maltraitances et d’abus sexuels sur des enfants. Et il n’est que le premier sur la liste puisqu’ils tuent ensuite des trafiquants de femmes (maltraitance et trafic sexuel envers ces femmes), et abattent un homme voulant violer un jeune.

Teyana Taylor tue le pasteur

Plus tard, lorsqu’ils sont dans leur chambre d'hôtel, le duo entend une agression sexuelle se produire à côté et décide d'intervenir, exécutant l'agent de police responsable de l'acte. La chanteuse se fait malheureusement tirer dessus dans le chaos et meurt sur les lieux, laissant T.I. désemparé. À ce moment commence le second titre Be There, interprété par T.I et London Jae. 

T.I après la mort de sa compagne dans le clip "You (Be There)"

Ce clip dénonce tous les abus sur les êtres humains : violence, viols, trafics d’enfants et de femmes, abus sexuels. Atlanta est l’une des villes les plus touchées par ces atrocités. À la fin du clip, on peut voir que l’organisation Street Grace déclare que : “3600 mineurs sont vendus chaque année pour devenir des esclaves sexuels dans l’Etat de Géorgie. Un survivant sur 10 ne dira jamais ce qu’il s’est passé. Selon la durée et de la fréquence d’un abus sur mineur, le risque de comportement suicidaire chez ces enfants victimes devient de plus en plus grand”. 

En France , 4 affaires de violences sexuelles sur 10 sont des agressions sexuelles sur mineur. 8 788 plaintes ou signalements pour des faits de viols concernant des victimes mineures ont été enregistrés en 2017 par les services de police et de gendarmerie, selon les chiffres du ministère de l'Intérieur.