MENU
Accueil
Soolking réagit avec Fianso à la bousculade mortelle de son concert à Alger
Écouter le direct
Soolking et Sofiane condoléances
Soolking et Sofiane condoléances

Soolking réagit avec Fianso à la bousculade mortelle de son concert à Alger

Cinq jours après le drame qui s’est produit lors de son concert dans la capitale de son Algérie natale, Soolking prend la parole et lance une journée de silence sur les réseaux.

Vous n'avez pas pu passer à côté de cette nouvelle tragique : cinq jeunes ont trouvé la mort lors d’une bousculade avant un concert de Soolking. Une dizaine d’autres ont été blessés. 

Le rappeur meurtri a diffusé un message de soutien aux familles sur ses réseaux sociaux, en français et en arabe:

C’est une tristesse incommensurable qui nous a tous envahis à l’annonce de cette tragédie. Nous sommes tous dévastés et sous le choc mais nous savons que ce n’est rien devant la douleur que peuvent ressentir les familles et les proches des victimes.

Il précise aussi que lui et les artistes l’accompagnant sur scène n’ont pas eu connaissance de ce drame et ses douloureuses conséquences avant et pendant le concert, ce qui explique le fait qu'ils aient continué leur prestation. Aucun d'eux n’aurait mis un pied sur scène ayant connaissance de cette funeste nouvelle.

Nous partageons la peine des familles des victimes et prions dieu le miséricordieux pour qu’il les accueille dans son vaste paradis. Nous savons qu’aucun mot ne pourra soulager la douleur des familles et nous sommes de tout cœur avec eux.

L'appel à une journée de silence 

L’appel à une journée de silence sur les réseaux sociaux été lancé par Soolking et Sofiane le 27 août 2019 avec le hashtag #5Anges, en mémoire aux victimes de la soirée du 22 août. L'artiste, connu sous le pseudonyme de MC Sool jusqu'en 2013, visiblement très touché, a aussi le fait le nettoyage de son compte Insta en supprimant tout son contenu.

Les répercussions politiques 

La tragédie a provoqué le trouble du peuple algérien et certains hommes politiques ont réclamé la tête de Meriem Merdaci, la ministre de la Culture. Le même jour, elle a présenté sa démission au chef de l’État, à la suite d’accusations de défaillances dans la sécurisation de l’événement. Selon ObservAlgérie, la ministre s’était pourtant rendue sur place la veille du concert pour s’assurer que tout était prêt. 

Hassane Rabehi, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement a été chargé d’assurer l’intérim.