MENU
Accueil
Rap US : tout ce que vous avez loupé cet été
Écouter le direct
Cardi B et Megan Thee Stallion font équipe dans le clip "WAP" (Capture YouTube)
Cardi B et Megan Thee Stallion font équipe dans le clip "WAP" (Capture YouTube)

Rap US : tout ce que vous avez loupé cet été

Des beefs, des retours, des retrouvailles, des erreurs, des sorties passées inaperçues... il s'en est passé des choses depuis juillet dernier.

C'est bien connu, contrairement à la France, le rap US ne dort jamais, pandémie ou pas, ça ne change pas grand-chose. Petit tour d'horizon des news de derrière les fagots qui sont passées sous les radars jusqu'à la semaine dernière, car l'été s'arrête seulement le 10 septembre suite au réchauffement climatique.

Les retours

C'est une sortie de l'été qui est passée malheureusement sous le radar de pas mal de monde de ce côté de l'Atlantique, et pourtant ça reste une valeur sûre : Limbo, du rappeur Aminé. On rappelle qu'il s'agit d'un jeune MC de Portland, qui est plutôt connu pour ses ambiances légères et dansantes. Même chose avec son nouvel opus bien que l'on commence à sentir le poids des années qui passent, un côté un peu moins insouciant... Mais ne vous y trompez-pas, c'était bel et bien un album estival à ne pas louper.

Lady Leshurr, rappeuse britannique (ok c'est UK et pas US, mais ça compte) réputée pour découper les instrus comme personne, nous a gratifiés d'un nouveau son clippé : #UNLESHED 4. On espère que cela débouchera cette fois sur un prochain projet qui fera parler de lui au-delà des frontières, il est plus que temps.

On ne sait pas bien quels sont les projets de Cam'ron dans l'immédiat mais voir un mec comme lui taper un freestyle en pleine rue comme dans sa folle jeunesse, c'est peut-être un détail pour vous mais pour nous ça veut dire beaucoup.

Une chaîne YouTube spécialisée dans les trouvailles d'archive liées à Eminem ont exhumé un live du bonhomme qui remonte à bien longtemps, pour le plaisir des fans les plus nostalgiques.

Au cas où des sceptiques en auraient besoin, Nicki Minaj a ressorti une piqûre de rappel en compagnie de Ty Dolla $ign pour un tube de l'été très tardif mais qui sommes-nous pour juger.

Pendant tout l'été et jusqu'à cette semaine, Warren G, baron de Los Angeles qui a sévi sur nombre de classiques depuis les années 90, a teasé son retour aux affaires. Notamment avec son featuring avec Ty Dolla $ign (encore lui). Léger bémol : ce son n'a toujours pas de clip et Warren G a récemment posté des vidéos de barbecue sur sa chaîne. Ça a l'air super appétissant mais dur de savoir où il va exactement avec ça.

Chief Keef n'a pas foutu grand-chose niveau musique, par contre il s'est acheté un nouveau lance-flamme.

Les gaffes

Difficile de savoir si c'était fait exprès ou pas mais toujours est-il que Akon a enchaîné les déclarations légèrement saugrenues. D'abord il s'est senti obligé de défendre 6ix9ine, ce qui n'a pas été du goût de tout le monde ; ensuite il a expliqué que les afro-américains devaient tourner la page de l'esclavage et "passer à autre chose" ; enfin il a avoué qu'il aurait pu avoir l'opportunité de signer Drake mais qu'il ne l'a pas fait parce qu'il trouvait qu'il ressemblait trop à Eminem. Pourquoi pas. Petit bonus avec les visuels que le chanteur-businessman a partagé concernant son projet de ville futuriste Akon City. Nouveau souci : pas mal de gens ont trouvé que le design d'un immeuble ressemblait avant tout à... un dildo. Quand ça veut pas, ça veut pas.

Côté design affreux, il existe cependant un sérieux concurrent en la personne de Kanye West qui entre deux déclarations perchées a continué de poster des nouveaux modèles de Yeezy. On ne va pas vous les remettre ici, elles ont déjà fait le tour des réseaux sociaux et vous tenez sûrement à vos yeux, mais en gros c'était plus laid que jamais.

La solidarité

Toujours du côté des rappeuses, c’est Megan Thee Stallion cette fois qui s’est vue apporté un soutien de taille. C’est carrément Bun B, taulier de la scène de Houston d’où la dame est originaire, qui a posté une vidéo où il explique calmement mais fermement que les rappeurs de H-Town sont derrière Megan quoi qu’il arrive dans l’affaire qui l’oppose à Tory Lanez. Plutôt classe.

Cela en a étonné certains mais il semble bien que la hache de guerre est enterrée entre Cardi B et Nicki Minaj. C’est en tout cas ce que l’on a compris dès que la première a parlé en des termes élogieux de la seconde. Voir Cardi déclarer sans broncher que Nicki avait bel et bien été la reine du rap pendant de longues années, que ce soit sincère ou non, ça fait quand même plaisir.

Les parodies

Cardi B et Megan Thee Stallion ont écrasé les charts avec le single WAP et forcément, outre les réactions négatifs (Cee-Lo Green qui critique le côté « trop sexuel » avant de revenir sur ses propos) cela a déclenché une avalanche de memes sur la toile. La plupart pour se moquer de (ou carrément supprimer) l’apparition de Kylie Jenner, mais pas que. Ainsi on a eu droit à un clip parodique de Lardi B (sic) et Nychelle, qui donne une définition alternative au titre WAP. Pour elles ce n’est pas Wet Ass Pussy mais Wings And Pizza.

Dur de faire l’impasse sur un énième troll de 6ix9ine même si ça devient très lourd à force. Suite à un (énième aussi) beef avec des rappeurs de Chicago et notamment Lil Reese, Tekashi a dégaîné une vidéo de Reese en train de se faire taper et, apparemment, en train de se chier dessus. Comme on ne change pas une équipe qui gagne, le rappeur aux cheveux multicolores a ensuite lui-même « rejoué » la vidéo. En portant une couche-culotte sale pour se foutre de la gueule du MC de Chicago. Voilà voilà.

Autre parodie assumée du côté rappeurs cette fois, ce clip des Migos et de YoungBoy Never Broke Again. Pour ceux qui ne seraient pas familers avec la référence, c’est simple. Dans les années 2000, les frères Wayans (l’équipe derrière les premiers Scary Movie) a fait un pastiche du « film de ghetto », que ce soit Boyz in the hood ou encore Menace II Society. Cela s’appelait Spoof Movie et Offset a l’air de s’éclater en reprenant à la fois la coiffure du perso campé par Marlon Wayans et des séquences entières carrément absurdes.

Les beefs

R.Kelly s’est fait agresser en prison, ce n’est pas un beef qui impliquent des rappeurs mais c’est toujours sympa, on croise les doigts pour que ça arrive en France un jour.

Une grosse partie des fans de Nipsey Hussle ont moyennement apprécié que 6ix9ine se fasse filmer et photographier devant la fresque en hommage au rappeur de Los Angeles et ont donc logiquement insulté Tekashi pendant 48 heures. Ca ne s’est pas limité aux anonymes puisque The Game a estimé que c’était un profond manque de respect et a plus ou moins menacé le rappeur de représailles s’il recommençait.

C’est un peu passé inaperçu, mais sur son dernier album, Nas a lancé quelques piques à certaines grosses têtes. En premier lieu, Lebron James : « King, Michael Jordan gives back and you didn’t know it Like LeBron does, but it’s just seldomly shown ». En gros Nas critique le côté m’as-tu-vu égocentrique du basketteur dans son engagement pour la cause noire, qu’il met en opposition avec la discrétion d’un Michael Jordan. Le New-Yorkais a été assez incisif avec Doja Cat également en lâchant « We goin' ultra Black, unapologetically Black, the opposite of Doja Cat ». La plupart des gens l’ont compris comme une attaque vis-à-vis du passé de la rappeuse qui avait dû s’expliquer par rapport à sa proximité avec des incels/suprémacistes blancs/vilains sur des forums quand elle était encore jeune et pas mal inconsciente. A la surprise générale, Nas a précisé que selon lui ce n’était pas un diss sérieux mais juste un jeu de mot sur la couleur de peau de Doja. Mouais.

Le meilleur pour la fin : Cardi B versus Carole Baskin, qui a jugé que le traitement des animaux du clip WAP posait problème. Carole est une femme que vous connaissez si vous avez entendu parler du documentaire Tiger King. Pour la faire courte, il s’agit d’un docu où presque tous les protagonistes sont cinglés, tout tourne autour de leur amour des tigres, Baskin est présentée comme une protectrice d’animaux sauvages qui est opposée à l’autre propriétaire d’animaux « héros » (guillemets plus que nécessaires) du film… ça pourrait être suffisamment folklo comme ça mais Carole est plus ou moins soupçonnée d’avoir fait disparaître son mari en utilisant un ou des animaux sauvages. D’où la réponse lapidaire de Cardi suite aux accusation de maltraitance  : « je vais pas débattre de ça avec elle [] je veux dire, c’est ridicule. Seigneur, meuf t’as tué ton putain de mari ! ». Ça, c’est fait.