MENU
Accueil
Nicki Minaj : on fait le point sur sa "retraite"
Écouter le direct
Nicki Minaj le 6 mai 2019 (photo : Ray Tamarra)
Nicki Minaj le 6 mai 2019 (photo : Ray Tamarra) ©Getty

Nicki Minaj : on fait le point sur sa "retraite"

Cela fait une dizaine de mois que la rappeuse avait fait une annonce un peu floue concernant une sorte de pause musicale. Aujourd’hui, où en sommes-nous exactement ?

Rappel des faits. En septembre 2019, la rappeuse Nicki Minaj a posté sur ses réseaux le message suivant : "I’ve decided to retire and have my family. I know you guys are happy now. To my fans, keep reppin me, do it til da death of me, in the box- cuz ain’t nobody checkin me. Love you for LIFE". Cela peut se traduire par "j’ai décidé de prendre ma retraite et fonder une famille. Je sais que vous êtes contents maintenant. A mes fans, continuez de me représenter, jusqu’à ma mort, dans le cercueil, parce que. Je vous aime pour la VIE".

Force est de constater que niveau message d’adieu, ça se pose là. Sauf que suite aux vives réactions sur la toile, l’artiste a rectifié le tir voire carrément effectué un bon vieux rétropédalage. Lors d’une interview elle a précisé "quand j’ai posté le tweet sur ma retraite, je savais que j’avais encore des sons en réserve qui allaient sortir [] du coup l’idée de retraite c’était plutôt moi qui me demandais si j’avais la motivation de retourner en studio pour revenir avec un 5e album".

Bien sûr, elle est assez régulièrement revenue au sommet des charts sans problème, notamment avec certains featurings, par exemple aux côtés d’Ariana Grande, Doja Cat, Megan Thee Stallion, ou encore Tekashi 6ix9ine. Alors pourquoi exactement a-t-elle fait cette curieuse annonce ? Florilège de théories non-exhaustives.

Pour avoir une vie de famille

C’est la raison que Nicki a évoquée elle-même pour expliquer son retrait dans un premier temps. Cependant, elle a temporisé immédiatement en précisant sur twitter qu’elle n’aurait pas dû faire une déclaration si "abrupte et insensible", en ajoutant que cela aurait dû être une longue discussion au sein de son émission Queen Radio (elle ne perd pas le nord).

Pour pouvoir continuer de bosser avec 6ix9ine

C’est désormais de notoriété publique, outre ses tubes et son côté troll, Tekashi est connu pour pas mal de mauvaises raisons : avoir balancé beaucoup de monde, une agression sexuelle sur mineure, des accusations de coups et blessures sur sa baby mama, et accessoirement utiliser le mot nigga en permanence mais là même aux US il y a débat pour cause de jurisprudence des autres rappeurs latinos qui faisaient pareil. Du coup, pour une majorité du game adepte du "stop snitchin", tout featuring avec lui est proscrit. Sauf que si Nicki prend sa retraite, elle n’est officiellement plus une rappeuse, du coup elle peut continuer à truster le haut des charts avec le lutin multicolore. Astucieux.

Elle a pressenti le flop de Charlie’s Angels

Le film d’action Charlie’s Angels (Les Drôles de dames), a misé tout son marketing sur le côté girl power, émancipation féminine, en accord avec le style de ses trois héroïnes. Du coup le long-métrage était accompagné d’une bande originale 100 % féminine également, avec une majorité de titres entre pop et rap. Notre amie a naturellement accepté l’invitation, seulement voilà, le film a été un échec commercial au box office, au point que même la réalisatrice s’en est amusée ouvertement. Fatalement, peu de gens ont retenu le soundtrack du film.

Elle a rage quit

Cela peut sembler un peu lointain mais en réalité si on fait le récapitulatif de l’image publique de la membre de Young Money, elle avait connu de sévères déconvenues. Les gens critiquaient son choix de compagnon (il a été condamné pour meurtre), ses détracteurs estimaient qu’elle avait "perdu" sa bataille contre Cardi B en comparant leurs chiffres de vente malgré le succès de l’album Queen, d’autres se moquaient de sa façon "amatrice" de twerker… On aurait craqué pour moins que ça.

Sachant que pour un personnage de cette stature, une telle communication a pour effet direct de déchaîner les fans qui se sont bien entendu ruer sur leurs réseaux pour dire à quel point il ne fallait pas qu’elle parte. Si ça se trouve, elle voulait juste qu’on la regrette, comme JD de Scrubs quand il imagine son enterrement fictif afin que le docteur Cox lui fasse des compliments.

Pour emmerder Cardi B

Ce n’est plus un secret pour personne, Nicki et Cardi ne sont pas vraiment les meilleures amies du monde, même si c’est plus le résultat d’une opposition arbitraire pour un trône imaginaire du rap féminin que d’une vraie haine personnelle. En annonçant mettre sa carrière musicale entre parenthèse pour pouvoir mieux s’occuper de sa famille, Nicki signe un coup assez vicelard puisque Cardi B n’a jamais vraiment stoppé la musique que ce soit avant, pendant et après sa grossesse. Nicki est donc une meilleure mère qu’elle, et pourtant elle n’a même pas encore de gosse. Habile.

Pour se lancer dans la haute couture

Comme bien d’autres artistes issus du rap, la rappeuse du Queens a toujours un œil sur le milieu de la mode et des velléités plus ou moins assumées d’en faire partie. Elle s’est souvent distinguée par ses choix vestimentaires, soignent toutes ses apparitions publiques, etc. En octobre 2019, un mois après l’annonce, la rappeuse s’est officiellement associée à la marque de luxe Fendi pour dévoiler leur collaboration, qui a donné naissance à plusieurs modèles de vêtements de haut standing. La star s’est apparemment pas mal impliquée dans ce travail, ce qui justifierait potentiellement une pause musicale pusiqu’elle ne peut pas être partout à la fois. Sauf qu’en bonne professionnelle, pour promouvoir sa collection, elle a fait un clip. Donc de la musique, donc pas de retraite. On tourne en rond.

Pour devenir actrice

On a tendance à l’oublier mais la Barbie du rap n’est pas seulement musicienne. En effet, elle a fait plusieurs incursions dans le domaine de la fiction, que ce soit sur le petit écran ou carrément dans le septième art. Outre des doublages de voix de personnages dans la série d’animation Steven Universe ainsi que L’Âge de glace 4 la dérive des continents et Angry Birds copains comme cochons, on peut citer notamment les films Triple Alliance ou encore Barbershop the next cut. On peut considérer ça comme un début encourageant mais son emploi du temps chargé ne lui permettait pas de faire spécialement plus que ça. Dégagée de l’obligation de sortir du son tous les quatre matins, peut-être qu’elle est plus libre de se frotter plus durablement à l’exercice. Et peut-être aussi que ça a foiré, ou que ça prend plus de temps que prévu, allez savoir avec les aléas du cinéma hollywoodien.

Pour mieux passer le flambeau à Megan Thee Stallion

Nicki s’est rapprochée d’une plus jeune rappeuse made in Texas, l’incontournable Megan Thee Stallion. Même si elles ne se connaissaient pas du tout au départ, suite à plusieurs prises de contact via messages privés, les deux femmes ont signé un des hits tardifs de l’été dernier avec Hot Girl Summer. Le courant a l’air d’être plutôt bien passé entre les deux artistes, que ce soit au micro ou même en dehors de la musique. En observant ces images de la story instagram de Megan particulièrement euphorique et bourrée, en tout cas selon Minaj (même si l’intéressée niait ironiquement), on note le moment où la rappeuse de Houston se met à twerker devant les yeux émerveillées d’Onika. Et là on comprend d’un coup ce qui a dû se passer dans sa tête : la surprise, le bonheur et la certitude que personne ne ferait jamais mieux dans cet exercice.

Nicki a très bien pu se dire en son âme et conscience que son terrain serait bien gardé et que l’avenir du rap sexy appartenait désormais à la nouvelle génération, telle une mère qui voit avec fierté à quel point ses enfants ont bien grandi et sont désormais l’assurance d’un futur radieux. La relève est là.

Pour dénoncer la charge mentale

En soulignant qu’elle lâchait la musique pour se consacrer pleinement à sa famille, Nicki Minaj a subtilement fait un acte féministe de grande envergure, ni vu ni connu. Et oui, sachant qu’absolument aucun rappeur n’a jamais mis sa carrière de côté pour vaquer à ses occupations de père de famille, le fait qu’une rappeuse mette en avant cette décision est symbolique. En creux, cela met en évidence à quel point la situation des hommes et des femmes n’est pas équitable en termes d’obligations et de carrière professionnelle. Angela Davis, Nicki Minaj, Simone Veil, même combat.

Parce qu’elle fait ce qu’elle veut

Ça reste la base. Les artistes sont redevables à leur communauté de fans mais ils ne sont pas non plus leurs esclaves. La vie est belle.