MENU
Accueil
Macklemore a "failli mourrir", il raconte
Écouter le direct
Macklemore - Italie en 2019 (Stefano Dalle Luche)
Macklemore - Italie en 2019 (Stefano Dalle Luche) ©Getty

Macklemore a "failli mourrir", il raconte

Dans une interview, Macklemore s'est exprimé sur les addictions et sur sa propre expérience.

Alors que la période est lourde en décès de rappeurs causés par des overdoses (Juice WRLD, Mac Miller...), Macklemore a pris la parole lors d'une interview pour le People's Party podcast dans laquelle il est revenu sur sa propre expérience de l'addiction. Par le passé, son rapport à la drogue a bien failli le tuer, explique-t-il. 

"Si mon père n'avait pas eu les 10 ou 12 milles d'euros nécessaires pour m'envoyer faire un traitement, je serais mort. Je ne serais pas là aujourd'hui. C'est pas pour être dramatique, c'est la réalité. J'allais mourrir". Le rappeur de Seattle tente de briser le tabou qui règne autour de l'addiction, et en particulier autour du fait de se faire soigner : "j'ai eu la chance de pouvoir intégrer un centre pour 30 jours. Les gens ne savent pas que c'est ok de suivre un traitement". 

Un témoignage pour sensibiliser et briser les tabous 

Peu de gens réalisent que l'addiction à la drogue, quelle qu'elle soit, peut être une maladie. Macklemore a lui-même mis du temps à en prendre conscience : "je ne savais pas que c'était une maladie au début. Pendant des années je me demandais : 'pourquoi est-ce que je ne peux pas m'arrêter ? Pourquoi je ne peux pas boire et fumer de la même manière que mes amis ? Pourquoi quand je me réveille, c'est la première chose à laquelle je pense et que je dois absolument me procurer ? Les autres personnes peuvent juste le faire pendant les week-ends ou trois fois par semaine...". 

Macklemore tient aussi à noter que les personnes célèbres ne sont pas les seules à souffrir de ce mal. Il invite la jeunesse à ne pas avoir honte de demander de l'aide et rappelle que cette aide existe véritablement. "On doit faire en sorte que les gens sachent qu'il existe des ressources__. On doit faire en sorte que plus de fonds soient débloqués pour que les gens qui en ont besoin puissent se procurer des traitements". 

Macklemore a fréquemment fait référence à ses addictions (à l'Oxycontin, à la weed et à l'alcool) dans certaines de ses chansons. Dans A Wake, 12e track de son excellent album The Heist,  il évoque notamment la période où toute sa paie passait dans l'alcool ("I used to drink away my paycheck").