MENU
Accueil
Lil Nas X et Jean-Paul Gaultier s'unissent dans une capsule satanique
Écouter le direct
Lil Nas X - collection JEan-Paul Gaultier x Lil Nas X (JP Gaultier)
Lil Nas X - collection JEan-Paul Gaultier x Lil Nas X (JP Gaultier)

Lil Nas X et Jean-Paul Gaultier s'unissent dans une capsule satanique

Le rappeur de "Montero" s'associe avec Jean-Paul Gaultier dans une collection hors du commun.

Après le succès de Montero et Old Town Road, Lil Nas X est au sommet. Tout semble réussir au jeune artiste, et son aura n'en est que renforcée. Pour compléter son tableau de victoires, ce dernier a choisi de s'associer à Jean-Paul Gaultier dans une collection spéciale.

L'artiste originaire de Georgie avait évoqué sur les réseaux sociaux une prochaine "grande annonce", et il ne nous a pas déçus: l'icône queer a en effet lancé une capsule de vêtements haut-de-gamme avec la marque de luxe Jean-Paul Gaultier. 

Une collaboration queer et satanique

Le projet se limite à 666 pièces, et, à l'image du rappeur, il va au-delà des genres. Colorés, baroques et légèrement sataniques (ce qui n'est pas sans rappeler les "sneakers de Satan" que l'artiste avait déjà créées), les imprimés de la collection capsule s'inspirent des années 2000. La pièce centrale de ce travail est un t-shirt en tulle inspiré du fameux mesh du début du millénaire, disponible sur internet au doux prix de 333$. 

Si la griffe de luxe a choisi Lil Nas X, ce n'est pas par hasard : comme lui, la maison se bat depuis des années pour l'acceptation des différents genres et sexualités, et a voulu réaliser avec le rappeur "une ode à l’expression queer, la créativité et l’acceptation de soi". Par ailleurs, pour celui-ci, c'est le moyen d'asseoir son image d'icône de la mode après une apparition remarquée en Versace au Met Gala... la collaboration entre les deux archétypes du mouvement LGBT+ semblait donc évidente.

Ce travail commun ravira sans doute tour tous les fans de mode et de Lil Nas X. Ce dernier sait décidément où apparaître et à quel moment, et il n'a sans doute pas fini de nous surprendre.