MENU
Accueil
Comment Pusha T est devenu l'un des plus grands rappeurs de son époque
Écouter le direct
Pusha T - concert à Chicago (Michael Hickey)
Pusha T - concert à Chicago (Michael Hickey) ©Getty

Comment Pusha T est devenu l'un des plus grands rappeurs de son époque

En plus de vingt ans de carrière, Pusha T, ce véritable génie du rap a progressivement gravi les échelons jusqu'à devenir l'un des artistes les plus brillants de sa génération.

Vous n'avez pas pu à côté : ce vendredi 22 avril, Pusha T a sorti son nouvel album, It's Almost Dry. Un projet très attendu et qui a suscité des réactions dithyrambiques, aussi bien dans la presse spécialisée que sur les réseaux sociaux. Pourquoi tant d'agitation ? Simplement parce que le rappeur originaire de Virginie et natif du Bronx a lâché une véritable bombe sur le rap game US. En fait, n'ayons pas peur des mots, on parle déjà de l'un des meilleurs albums de rap américain de cette année 2022.

L'affirmation peut surprendre tant Push est loin de figurer parmi les artistes les plus médiatisés à l’international, et pourtant la vérité est bien là. Sans forcément chercher à faire des hits, le rappeur a charbonné en suivant à tout prix sa ligne de conduite jusqu'à se façonner une carrière quasi-sans fautes. C'est cet amour de la musique et du rap sans compromission qui lui a permis d'imposer son nom au Panthéon des meilleurs MCs de sa génération. Et puisque sa légende ne s'est pas construite en un jour, revenons ensemble sur les cinq moments-clefs qui ont permis à Pusha T de toucher les sommets.

Ses débuts avec Clipse

Comme beaucoup, Terrence Thornton fait ses débuts dans le biz et la rue en tant que dealer de drogue. Mais contrairement à beaucoup de ses homologues, il ne fait pas ça pour arrondir les fins de mois, ni subvenir aux besoins d'une famille pauvre, mais simplement pour être cool et s'offrir le luxe des dernières fringues à la mode. S'il idéalise pendant quelque temps son quotidien de dealer, une bagarre et des tirs sur la façade de son domicile familial vont vite le faire déchanter. Le jeune homme décide ainsi de tirer un trait définitif sur la bicrave. Ce sera le choix le plus important de sa vie puisqu'il se tournera ensuite vers la musique.

Aux côtés de son frère No Malice de cinq ans son aîné, ils vont alors mettre un pied dans le rap grâce à deux producteurs déjà bien célèbre en Virginie : Timbaland et Pharrell. C'est sous les conseils de ce dernier qu'ils formeront ensemble le duo Clipse en 1992. Après des années de développement, les deux frangins vont se lancer pour de bon dans le game en 1999 avec leur premier projet intitulé Executive Audio Footage. Faute de véritable hit, le disque sera un échec commercial, mais ils enchaînent avec de plus grandes ambitions en 2002 avec un premier album baptisé Lord Willin.

Porté entre autres par le banger ultra-technique, Grindin' et le carton commercial When The Last Time, l'opus connaîtra un réel succès et sera rapidement certifié disque d'or. Les critiques parlent ainsi « d'un gospel de la rue, d'un rap dur de dealer, mais avec un haut niveau de spiritualité». Une identité forte et une spécificité très marquée qui restent encore aujourd'hui l'essence de l'art de Pusha T.

Les albums, les mixtapes, les collaborations et surtout les hits suivront pendant plusieurs années pour Clipse (avec Kelis, les Backstreet Boys et Justin Timberlake notamment). Ils créeront même un nouveau groupe avec Liva et Sandman sous la houlette de leur propre structure Re-Up Gang Records et Clipse apparaîtra carrément dans une pub pour Macdo, tandis que Pusha T sera crédité comme l'auteur historique du slogan de la chaîne « I'm Lovin' It ».

Malheureusement, la guerre judiciaire lancée contre leur label Jive Records, qui ne cesse de leur proposer des contrats foireux en plus de ne pas les payer en temps et en heure, va les contraindre à ralentir le rythme. Et ce jusqu'à leur dissolution définitive, Pusha T voulant embrasser une carrière solo et No Malice souhaitant arrêter le rap pour se tourner vers la religion. A noter que le duo s'est tout de même reformé spontanément ces dernières années sur les morceaux Use The Gospel de Kanye West et I Pray For You sur le dernier album de Pusha T dont nous reparlerons plus loin.

Son ascension chez G.O.O.D Music

L'aventure Clipse coupée courte, il est temps pour Pusha T de rebondir et montrer au monde ce qu'il a réellement dans le ventre. Pour ce faire, il va rejoindre les rangs d'une équipe de choix et intégrer G.O.O.D Music, le label de Kanye West. Il sera ainsi l'un des artistes phares de l'écurie à son apogée, en participant notamment à plusieurs titres de My Beautiful Dark Twisted Fantasy dont son single phare, Runaway en 2010. Il apparaîtra aussi en guest sur la compilation du label sortie en 2012, Cruel Summer et marquera particulièrement les esprits par sa performance sur le morceau New God Flow.

Suivrons ensuite des projets personnels dont les brillantes mixtapes Fear of God 1 et 2, puis son premier album titré My Name is My Name en 2013. Dessus, on retrouve notamment Kanye West à la prod, mais aussi des collaborations marquantes avec Chris Brown, Rick Ross, Kendrick Lamar, Pharrell, Future, 2 Chainz, Kelly Rowland et Big Sean. C'est un premier gros succès qui amorcera son ascension fulgurante au sein du label de Yeezy.

A vrai dire, l'aura de l'artiste dans sa nouvelle famille musicale est si forte qu'il deviendra PDG de G.O.O.D Music en lieu et place de Kanye West dès novembre 2015. Le rappeur de Chicago l'a nommé ainsi car il souhaitait déléguer ses fonctions dans le but de se concentrer sur ses différents business, notamment dans la mode. En mettant son pote à la tête de la maison des rêves qu'il a fondée en 2004, il savait que son héritage serait entre de bonnes mains.

Son album Daytona

Nous sommes en 2018 et Pusha T a déjà sorti son deuxième album King Push – Darkest Before Dawn: The Prelude en 2015, juste après avoir été nommé CEO de GOOD Music. Alors que la planète rap attend de pied ferme son successeur, les plans vont subitement changer. Chamboulé par le feedback de Pharrell qui lui reproche de ne plus faire de hits, il se remet en question (ou pas) et décide de frapper un grand coup.

Avec Kanye West, il annonce le début d'un marathon de sorties estampillé GOOD Music. Comprenez que chaque semaine pendant plus d'un mois sortira un album de sept titres produit intégralement par le génie de Chicago. C'est dans ce cadre que seront lâchés les albums Ye de Kanye West, Kids See Ghosts du duo Yeezy et Kid Cudi, Nasir de Nas ou encore K.T.S.E de la chanteuse Teyana Taylor. On les as tous cité sauf un. Vous l'aurez compris, celui qui a ouvert le bal de cette G.O.O.D Season, c'est l'album Daytona de Pusha T.

Sur ce disque nommé « meilleur album rap de l'année » au Grammy Awards, le rappeur n'a pas seulement provoqué la polémique en utilisant comme pochette la photo de la salle de bain de Whitney Houston dans laquelle celle-ci a été retrouvée morte suite à une overdose, il va surtout se poser en maître du « coke rap », ce style dont le cœur du propos s'emploie à glorifier la vie de dealer et la vente de drogues dures. En plus de glisser magnifiquement sur des prods faites sur-mesure par son bras droit Kanye West, il va également profiter du dernier morceau de son disque, Infrared, pour tacler un de ses ennemis de longue date : Drake. Une attaque qui lancera pour de bon l'un des clashs les plus violents de ces dernières années.

Son clash avec Drake

A peine le lendemain de la sortie de Daytona donc, Drake répondra à Pusha T, qui l'accuse d'utiliser des ghost writers, avec un morceau nommé Duppy Freestyle. Sorti grandi de sa victoire en battle contre Meek Mill, le rappeur de Toronto frappe fort et avec classe. A son tour, il accuse son homologue de Virginie d'être un faux dealer de drogues, sans oublier de s'en prendre à Kanye West par la même occasion. Ça tape dur, mais ce n'est rien comparé à ce que Pusha T lui a réservé.

24h plus tard à peine, il balance la bombe The Story of Adidon, un clash ultra-violent sur l'instrumentale de The Story of OG de Jay-Z . Soyons clairs, ce n'est plus quelques lignes, mais carrément un diss track entier que le rappeur envoie contre Drizzy. A partir de là, il n'y a pas de débat possible. Pusha T a littéralement mis son adversaire à terre, notamment en dévoilant au monde entier l'existence d'Adonis, l'enfant caché que Drake a eu avec l'ex actrice française Sophie Brussaux.

A ce moment-là, tout le monde ne parle plus que de cette histoire. Le Canadien est KO, mais la planète rap toute entière a les yeux rivés sur lui pour savoir ce qu'il va répondre. La réponse de Drake n'arrivera jamais puisque James Prince, son premier mentor interviendra en tant que médiateur pour calmer les tensions. La fin du beef est signé après cette boucherie lyricale.

Indéniablement, Pusha T a complètement ruiné son adversaire et est instantanément devenu un roi du clash. Drake lui-même a finalement admis avoir perdu la guerre, en affirmant néanmoins qu'il s'agissait de sa « première défaite dans un battle de rap ».

La frappe It's Almost Dry

Les tensions sont progressivement retombées et Pusha T a continué son bonhomme de chemin à la tête de GOOD Music. C'est en janvier 2022 que le rappeur fait pour la première fois mention d'un nouvel album. Présenté au travers les singles successifs Diet Coke, Hear My Clarty et Neck & Wrist, ce quatrième projet solo intitulé It's Almost Dry peut être considéré comme la forme finale de son auteur, celle d'un véritable génie du rap.

Avec des morceaux tantôt produits par Kanye West, tantôt signés Pharrell Williams, cet album donne place égale aux deux mentors historiques de Pusha T et offre à l'auditeur un condensé sublime de tout son parcours musical. On l'affirme, It's Almost Dry est déjà une masterpiece, un diamant brut de production et une véritable leçon de rap.

A l'aube de sa sortie, le MC de Virginia Beach a tout simplement déclaré : : « l'album de cette putain d'année arrive ». A un peu moins de trois semaines de l'arrivée du nouvel album de Kendrick Lamar, on ne peut pas encore l'affirmer, mais une chose est sure, il est d'ores et déjà à placer à parmi les prétendants au titre.

Enfin, cerise sur le gâteau, comme si cet opus cherchait à boucler une boucle, son morceau de clôture intitulé I Pray For You signe le retour de Clipse et son frère No Malice avec qui tout a commencé. Sur une note un peu moins joyeuse, ce disque signe aussi la fin d'un autre duo mythique, celui formé par Kanye West et Kid Cudi, mais ça c'est une autre histoire.