MENU
Accueil
Anderson Paak : contre les albums posthumes, il en fait un tatouage
Écouter le direct
Anderson .Paak, 2016, Canada. (Photo : Tim Mosenfelder/FilmMagic)
Anderson .Paak, 2016, Canada. (Photo : Tim Mosenfelder/FilmMagic) ©Getty

Anderson Paak : contre les albums posthumes, il en fait un tatouage

Anderson Paak n'aime pas les albums posthumes et il a en a même fait un tatouage pour le dire.

Comme le souligne Jérémie Leger dans un article pour Mouv', la légitimité des albums posthumes est un sujet bouillant dans la scène hip hop. Certains rappeurs ne voudraient pour rien au monde qu'un projet sorte après leur mort. C'est le cas de Anderson .Paak qui s'est carrément fait tatouer une phrase pour bien signaler qu'il ne veut pas d'album posthume. Ça serait pas un peu too much ?

Un sujet qui lui colle à la peau 

Quand on voit les albums business autour des albums posthumes de Pop Smoke, XXXTentacion, 2Pac, et Juice WRLD, on peut se demander si les artistes auraient souhaité ça. 

Même le manager de Pop Smoke a déclaré qu'il est temps de laisser Pop Smoke "reposer en paix” après avoir drop deux albums posthumes. Le chanteur californien Anderson .Paak  a préféré inscrire à l'encre sur son bras un message pour que tout le monde connaisse ses derniers souhaits : "Quand je serai parti, s’il vous plaît, ne sortez pas d’albums posthumes ou de chanson en mon nom". 

Le message indélébile ne s'arrête pas là et continue en lettres capitales : "Ce n’étaient que des démos et elles n’ont jamais été destinées à être entendues par le public". Si le geste est un peu bizarre, au moins c'est clair !