MENU
Accueil
Vald et Orelsan : on a imaginé les titres de l'album commun
Écouter le direct
Vald x Orelsan - capture clip "Qui dit mieux"
Vald x Orelsan - capture clip "Qui dit mieux"

Vald et Orelsan : on a imaginé les titres de l'album commun

A la base ce n’est qu’une boutade de Vald, mais ça n’empêche pas de rêver : on a imaginé à quoi pourrait ressembler son album commun avec Orelsan.

Il aura suffi d’un morceau joué en live et d’une publication instagram pour déclencher les fantasmes de toute une génération d’auditeurs. Vendredi 18 mars, Vald était présent à Bercy pour le troisième des quatre concerts d’Orelsan programmés consécutivement. Ensemble, les deux rappeurs ont interprété Péon, un titre dont on devrait encore entendre parler prochainement, puisque le clip est dans les starting-blocks.

Quelques heures plus tard, Vald partageait sur son compte instagram une vidéo de leur prestation en interpellant Orelsan : “surtout si tu veux qu’on fasse un album en commun t'hésites pas à me le dire”. Il n’en fallait pas plus aux internautes pour s’enflammer et se mettre à rêver de pouvoir entendre ce fantasmagorique projet un jour. L’imagination des auditeurs, toujours très fertile, a donné naissance à toute une série de noms potentiels pour ce duo : “Orelvald”, “Valdsan”, “Horizon Flowteurs”, “Les casseurs-casseurs” …

Bien que la proposition de Vald ne soit qu’une boutade, imaginer un projet collaboratif entre deux rappeurs d’un tel calibre fait forcément rêver. Tous deux ont des identités artistiques bien spécifiques, ils savent manier des concepts originaux et sortir des sentiers battus, et s’amusent énormément avec leurs références. Et histoire de motiver tout le monde, il s’agit de deux des plus gros vendeurs de disques du pays. On peut donc se demander à quoi ressemblerait la tracklist d’un tel album, dont la sortie constituerait à coup sûr un événement médiatique.

La torche et la batte

Une proposition d’Orelsan lui-même, en commentaire sous la publication de Vald. L’hypothèse la plus probable est en lien avec la sortie prochaine du clip de Péon, ces deux accessoires apparaissant probablement dans la vidéo. On peut donc imaginer un morceau avec ce titre, dans un registre plutôt énervé : un bon gros égotrip sans refrain avec un couplet chacun, et un troisième en passe-passe.

Lezaraelsan

Orelsan et Vald ont tous deux inventé leur propre super-héros : Raelsan, devenu un personnage emblématique de l’univers du normand ; et Lézarman, plus anecdotique, moins profond, mais beaucoup plus extravagant. Une rencontre entre les deux n’aurait aucun sens, puisque leurs univers respectifs sont diamétralement opposés, mais pourrait être visuellement spectaculaire, si le morceau était clippé.

Le fils de Pensionman

Lézarman n’est pas le seul personnage à super-pouvoirs imaginé par Vald, puisque Pensionman a tous les attributs parodiques du genre super-héroïque : il “peut toutes vous sauver”, il “contrôle le déluge”, et “change des vies”. Comme tout bon super-héros, il a également droit à une origin-story spectaculaire. En faisant un effort d’imagination, on peut se dire que celle-ci est racontée par Orelsan dans le titre 50 Pourcents, extrait de son premier album en 2009, récit vaguement romancé d’une histoire vraie vécue par le rappeur lors de son séjour aux Etats-Unis. En puisant une nouvelle fois dans leur expérience réelle, les deux rappeurs pourraient donc offrir un troisième acte à cette aventure. On peut même envisager un changement de point de vue, avec une histoire racontée du point de vue de l’enfant, ou envisager un featuring avec une rappeuse, pour interpréter la maman célibataire -qui a le mauvais rôle à la fois dans Pensionman et dans 50 Pourcents.

Lunettes noires (feat Maître Gims)

Tous deux ont déjà travaillé avec l’auteur de Ceinture Noire, et ont réussi à le faire sortir de son image assez sérieuse pour l’emmener sur le terrain du second degré. Une collaboration Orelsan-Gims-Vald serait potentiellement une machine à streams et à certifications, mais ça pourrait aussi être l’un des morceaux les plus drôles de l’année. On imagine déjà le clip avec les trois rappeurs en lunettes noires : Orelsan pour matter des bouls, Vald pour ressembler à son idole, et Gims pour être Gims.

Fantassin

La suite logique après Péon. Le péon étant l’ouvrier de base dans les jeux de stratégie type Warcraft, on imagine qu’Orelsan et Vald pourraient vouloir évoluer et passer à un stade supérieur. Le fantassin est une option, mais il est également possible de se tourner vers l’archer, le chevalier, ou autre. On peut envisager aussi l’option Péon 2, les deux rappeurs se définissant finalement comme des “chercheurs de minerais”, filant la métaphore de la poursuite de visées purement capitalistes tout au long de sa vie (“chercher dеs diamants toute sa vie, c'est brе-som, j'espère refaire surface avant ma mort”) et les contradictions entre leurs idéaux et leur vie réelle (“j’inspire les péons à s’acharner”).

Qui dit mieux que mieux ? feat Suikon Blaz AD et Gringe

La super-connexion Gringe-Orelsan-Vald-Suikon sur le premier album solo de Gringe avait plutôt bien fonctionné, on peut donc espérer un match retour sur le même registre, avec les ingrédients d’une bonne suite hollywoodienne : encore plus de moyens, encore plus de spectacle, de la surenchère dans tous les sens, et pourquoi pas un casting encore plus démesuré, en intégrant par exemple le duo Alpha Wann - Nekfeu.

Sully & Jimmy

Vald et Orelsan aiment jouer avec des alter-égos créés dans des buts spécifiques. On pense bien sûr à Raëlsan ou Pensionman, mais pas seulement : le rappeur normand a inventé Jimmy Punchline pour se lâcher sur l’égotrip (“Jimmy-Jimmy-Jimmy vient t'ôter la vie/ J't'envoie en chimi-chimio-chimiothérapie”) ; l’aulnaysien s’est mis dans la peau de Sullyvan, un personnage un brin horrifique (“la légende veut qu'Sullyvan ait au moins 300 ans, qu'il laisse les blarf's en sang”). Une rencontre entre les deux pourrait être spectaculaire, surtout si Jimmy va sur le terrain de Sully : si Vald a déjà prouvé à maintes reprises ses qualités en égotrip, on a rarement entendu Orelsan sur un registre proche de l’horrorcore … sauf si on se met à la place d’un verbatim et qu’on lance le visionnage du clip de La mort du disque.

inventé Jimmy Punchline pour se lâcher sur l’égotrip (“Jimmy-Jimmy-Jimmy vient t'ôter la vie/ J't'envoie en chimi-chimio-chimiothérapie”) ; l’aulnaysien s’est mis dans la peau de Sullyvan, un personnage un brin horrifique (“la légende veut qu'Sullyvan ait au moins 300 ans, qu'il laisse les blarf's en sang”). Une rencontre entre les deux pourrait être spectaculaire, surtout si Jimmy va sur le terrain de Sully : si Vald a déjà prouvé à maintes reprises ses qualités en égotrip, on a rarement entendu Orelsan sur un registre proche de l’horrorcore … sauf si on se met à la place d’un verbatim et qu’on lance le visionnage du clip de La mort du disque.