MENU
Accueil
Un rappeur dénonce les violences envers les secours et la police
Écouter le direct

Un rappeur dénonce les violences envers les secours et la police

Le rappeur niçois Kaotik 747 a sorti le 30 août dernier un clip "#Projet18" pour dénoncer les agressions contre les forces de l’ordre et les secours.

En général, ce sont plutôt les bavures policières qui sont mises en avant. La violence envers les secours et la police est un thème jamais abordé dans le monde du rap. Kaotik747 a décidé d’en parler dans le clip #Projet18. 

Inspiré de faits racontés par les pompiers, #Projet18 met en scène un jeune caillassant les pompiers du haut du toit de son immeuble et s'aperçoit ensuite que c'est sa propre mère qui les a appelés. Les secours doivent faire demi-tour et son père finit par mourir suite à un malaise cardiaque. Ce sont des médecins, pompiers et la police qui ont joué leur propre rôle, une manière d’accentuer la réalité du récit et de sensibiliser à la situation. 

Scène du clip "#Projet18"
Scène du clip "#Projet18"

Kaotik747 a annoncé que la moitié des bénéfices générés par le visionnage sera reversé à des associations œuvrant pour des enfants reconnus « pupilles de la Nation », qui ont perdu un parent dans le cadre de ses fonctions.

Le maire de Nice et le préfet des Alpes-Maritimes ont même remercié Kaotik747 pour son “rap positif. Il est également engagé politiquement à Nice (ville dont le maire est étiquetté "Les Républicains", parti classé à droite), il est chargé de prévention au sein de la direction de la prévention, de la médiation et de l’accueil des victimes depuis un an.  La ville a d’ailleurs financé son clip à hauteur de 10.000 euros. 

Le rappeur niçois n’en est pas à sa première car il avait déjà fait clip dénonçant les violences conjugales envers les femmes.