MENU
Accueil
Soolking porte plainte contre une fan, elle finit en prison
Écouter le direct
Soolking DR
Soolking DR

Soolking porte plainte contre une fan, elle finit en prison

Messages, menaces et accusations sur les réseaux sociaux, une fan de Soolking a passé un week-end en prison. Un harcèlement qui est allé très loin.

Une fan de Soolking sera jugée le 8 juin pour *"harcèlement moral* au moyen d’un support numérique, propos répétés ayant pour objet une dégradation des conditions de vie, faux et usage de faux, usurpation d’identité, tentative d’extorsion", selon "Var-matin". Après avoir été placée en détention tout le week-end, âgée de 31 ans, la Niçoise, est passée en comparution ce lundi 2 mai 2022 au tribunal de Nice.

Un acharnement sur les réseaux

La jeune femme avait déjà été placée sous contrôle judiciaire auparavant pour harcèlement envers le rappeur. Elle serait tombée amoureuse de lui lors d'un showcase à Dubaï, Soolking aurait refusé ses avances, la fan n'aurait pas supporté. Le psychiatre, consulté par l'accusée, soulève la possibilité d'un "délire érotomaniaque".

La procureur met alors en avant un acharnement sur les réseaux sociaux avec "des messages qui visent à nuire à la réputation du plaignant".

Les messages de la fan ont tenté d'être minimisé par Me Romain Guerinot, l'avocat de la défense : ""Ils ont été écrits dans une ‘‘story’’ de Facebook. Or elle a dix amis, c’est l’équivalent d’un repas de famille! Il faut retrouver la raison dans ce dossier", rapporte Var-Matin.

La fan avait porté plainte pour viol contre le rappeur

L'avocate de l'artiste, Me Fanny Colin, souhaite que la fan cesse et laisse son client tranquille. Les menaces et le chantage gâchent la vie de Soolking. La partie civile souhaite rappeler que la fan avait porté plainte pour viol et que ses accusations ont été classées sans suite fin avril. Elle aurait aussi crée un faux certificat de grossesse et tenté d'extorquer de l'argent à l'artiste.

En attendant son jugement, la jeune femme devra pointer une fois par semaine au commissariat, elle est interdite de tout contact avec Soolking et elle n'a pas le droit de se livrer a une quelconque activité sur les réseaux sociaux, sous peine d'être à nouveau incarcéré. L'accusée a affirmé qu'elle souhaitait passer à autre chose et que ce week-end en prison l'avait fait réfléchir.