MENU
Accueil
Sadek : critiqué après sa visite d’un zoo privé, il répond
Écouter le direct
Capture d'écran de l'Instagram de Sadek
Capture d'écran de l'Instagram de Sadek

Sadek : critiqué après sa visite d’un zoo privé, il répond

Sadek se défend sur les réseaux sociaux.

Sadek a été épinglé par les internautes après avoir posté une photo de lui au zoo privé Albuqaish à Dubaî. Se prendre en photo avec des animaux sauvages est devenu un vrai business et les internautes n'ont laissé aucune chance au rappeur. Ce dernier n'a pas attendu longtemps pour se défendre en vidéo. 

Sadek monte au créneau

Comme à son habitude, Sadek dit tout haut ce qu'il pense et n'a pas hésité à le faire. Dans une vidéo insta repostée par Culturables, il affirme que c'est bien un refuge qui récupère les animaux délaissés. Pour lui, les propriétaires sont ses "frères" et il les connait depuis qu'il a 15 ans. Selon Sadek, les haters n'arrivent pas à imaginer "qu'il y a des humains qui sont des grosses moula et qui font des choses bien". Bien lancé, il ajoute : "Un jour on verra les péchés de tout le monde, j'ai hâte de voir les vôtres". 

Mais comme le rapporte Libération, le Albuqaish Private Zoo est soupçonné de trafic illégal d'animaux sauvages alors même que de nombreux rappeurs comme Gims, Rohff ou Alkpote s'affichent sur leurs réseaux sociaux dans le lieu. Ce zoo privé est grand comme "un terrain de foot" et selon le journal, avec 250 euros les visiteurs ont le droit "de caresser un lion, de jouer avec des bébés tigres blancs ou de porter un python." 

Les zoos de luxe et les influenceurs ont été dans le collimateur d'Hugo Clément. Dans un post Instagram datant de l'année dernière il pointe du doigt Alkpote (sur la cinquième image) et l'influenceuse Manon Tanti partie au Albuqaish Private Zoo pour "caresser le crocodile attaché, dont la gueule est maintenue fermée par du gros scotch." Il ajoute : " Caresser un crocodile, sérieux ?! Ce "zoo" où les animaux sont des objets destinés à divertir les clients se situe à Dubaï.".