MENU
Accueil
Médine : qualifié de "rappeur Islamiste", il porte plainte contre la députée Aurore Bergé
Écouter le direct
Médine - D.R (Laura Becquet)
Médine - D.R (Laura Becquet)

Médine : qualifié de "rappeur Islamiste", il porte plainte contre la députée Aurore Bergé

Mardi 23 février 2021, le rappeur Médine a indiqué qu'il portait plainte contre la députée LREM Aurore Bergé qui l'a qualifié de "rappeur islamiste" qui "dit qu'il faut tuer des laïcards".

"C'est la fois de trop" explique Grand Médine dans une interview publiée par Médiapart ce mardi 23 février. Le rappeur du Havre n'a pas apprécié les remarques d'Aurore Bergé, députée LREM du sud des Yvelines, sur le plateau d'LCI le 19 février dernier. Il a déposé plainte pour diffamation : "Elle me colle une idéologie qui n’est pas la mienne", dénonce-t-il.

Médine riposte

"Vous avez par exemple ce rappeur islamiste Médine, vous savez, celui qui disait qu’il fallait tuer les laïcards, est-ce légitime qu’une école aussi prestigieuse que l’ENS donne la parole à celui qui appelle au meurtre ?" s’insurgeait Aurore Bergé sur le plateau de LCI le 19 février, face à un Jean-Michel Aphatie complaisant et presque amusé par ces accusations. "Il faut le poursuivre ce type là, que fait le ministre de l'intérieur ?" s'étonne même le présentateur ... le ton est donné. Et évidement, le rappeur n'est pas là pour se défendre.

"Une sorte d'épouvantail"

Aurore Bergé faisait référence à un extrait du texte de Médine intitulé Don't Laïk dans lequel il analyse la laïcité française en la décrivant par ses clichés et ses dérives.  

La citation exacte est : "Crucifions les laïcards comme à Golgotha." Le rappeur s'en explique : "Le morceau est une succession d’absurdités. Cela correspond à un type d’écriture qui exacerbe les choses. La finalité étant d’exorciser la laïcité et lui redonner ses lettres de noblesse__. Quand on veut exorciser quelque chose, c’est pour le déposséder de ses démons." Pour le rappeur c'est très clair : la député fait semblant de ne pas comprendre la portée stylistique de ses textes. Un peu comme quand en 2005 il sortait l'album : Jihad, le plus grand combat est contre soi-même et que les polémistes n'avaient retenu que le premier mot du titre ...

La goute d'eau qui fait déborder le vase

Ce n'est pas la première fois que les textes de Médine sont instrumentalisés à des fins politiques. En 2018 déjà, la droite très à droite avait fait annuler son concert au Bataclan en l'accusant de promouvoir le fondamentalisme islamiste dans ses textes. "Je veux montrer à celles et ceux qui subissent des brimades ou des fausses accusations__, comme celles portées à mon encontre, que l’on peut agir et dire “Stop, c’est terminé !"" explique le rappeur pour justifier son dépôt de plainte.

L'impertinence du Grand de la Tess'

Fidèle à son image de bon vivant, Médine a tout de même détendu l'atmosphère avec quelques blagues dont il a le secret. "Oh putain, c'est la fille de la voix française de Sylvester Stalone !" s'écrie Médine dans sa story Instagram. Visiblement, l'arabian panther ne rigole avec avec Rocky et il n'est pas à l'aise à l'idée de plainter contre quelqu'un de son équipe. "Moi je connais les paroles par cœur de son père, et elle n'a même pas lu une seule de mes paroles" s'insurge ensuite Médine, un peu paniqué par cette découverte. 

Rocky - Capture d'écran de la storie de Médine (@medine_officie)
Rocky - Capture d'écran de la storie de Médine (@medine_officie)
Storie de Médine (@medine_officiel)
Storie de Médine (@medine_officiel)

En attendant l'issue de son procès, le père de famille continue de faire évoluer sa musique et sa carrière d'artiste connu et reconnu à travers tout l'hexagone. En novembre dernier, il sortait son 7ème album intitulé Grand Médine peu de temps après la sortie de son propre documentaire. 

Plus récemment, il vient de dévoiler le clip dénonciateur et engagé Voltaire : "Restez dans l'entre-soi médiatique, en vrais c'est vous les vrais communautaristes" rappe le haut-normand.